Créer un business plan solide et efficace

Vous avez déjà validé votre projet professionnel et vous voulez maintenant aller plus loin? Parfait. Passez à l’étape supérieur.

Les tripes d’abord

Suivre son instinct est ce qu’il y a de plus important. Pour ma part, je fais toujours confiance à mes tripes. Par contre, une fois que vous avez pris votre décision, il est important d’avoir un plan minimum pour savoir où aller. On peut se dire du jour au lendemain, “je vais vivre comme un ermite dans les bois”, ce sera assez compliqué si vous n’avez pas un minimum de bases comme faire du feu ou parler aux animaux (on ne sait jamais).

Obligatoire ou pas

Le business plan est une étape importante si vous souhaitez concrétiser un projet. Faites-le de manière simple et rapide si c’est pour vous. Et de manière beaucoup plus détaillée lorsque vous devez le présenter à un professionnel (un partenaire financier, un banquier, un incubateur).

Je vous conseillerais de le faire hors de chez vous. Ne restez pas enfermés chez vous durant des jours ou des mois pour le réaliser. “Levez-vous de votre chaise et allez parler aux gens” comme disait Eric Ries dans son livre “The Lean Startup” (résumé du livre ici). Utilisez sa technique du Minimum Viable Product pour savoir tout de suite si votre projet fonctionnera ou pas. Le Business Plan, c’est comme une boussole précise. C’est utile mais c’est encore mieux d’avancer et de demander le chemin aux gens.

Kesako

Qu’est-ce qu’un business plan? C’est un outil qui vous permet de développer un projet et de vérifier s’il est réalisable. Il doit être simple, vendeur, complet, soigné, efficace, concis et clair.

Quand le réaliser

  • Avant la création d’un projet professionnel
  • Pour un nouveau projet d’une entreprise existante

Les quatre étapes

1. Le porteur du projet

Qui sont-ils? Décrivez votre CV, vos points forts et vos points faibles. Soyez honnêtes et utilisez l’acronyme SWOT : Strenghts, Weakness, Opportunities, Threats. En français : forces, faiblesses, opportunités et menaces.

2. Le projet

Le mood-board
En français, le tableau d’humeur. Il s’agit d’une grande planche A3 avec des images qui décrivent l’ambiance de votre projet. Vous choisissez des photos, des illustrations, des couleurs qui vous parlent et vous les regroupez sur une seule face. Pratique pour déterminer le style de votre entreprise, le design, le logo, les valeurs. Tapez “mood-board” sur votre moteur de recherche pour avoir plusieurs exemples.

La plus value
Quelle différence faites-vous par rapport aux concurrents?
C’est sûrement le point le plus important du business plan. Pourquoi le client viendra chez vous plutôt qu’un concurrent?

Vous pouvez vous différenciez selon :

  • L’image de marque: les valeurs, le rêve que véhiculent le produit. Par exemple Coca Cola et Pepsi vendent la même boisson avec un goût très proche. Ils se différencient par leur image de marque.
  • Une fonction spécifique
  • La performance
  • La customisation
  • Le design
  • Le risque et la garantie
  • L’accessibilité
  • Le prix: je le mets en dernier car être le moins cher est très difficile. Les concurrents existants peuvent s’adapter à votre prix

Le business model canvas
Il s’agit d’un business model version hyper simplifiée et qui tient sur une seule page. Lire l’article dédié ici.

En résumé, il y a neuf cases sur une pages et vous devez les remplir avec les idées essentielles. Utilisez l’outil en ligne gratuit et sans inscription sur canvanizer.com

3. L’aspect commercial

Le client
Ne dites surtout pas “tout le monde”. Pas au début en tout cas. Imaginez que vous avez un flyer à donner, à qui le donnez-vous? Soyez le plus précis possible et utilisez des critères tels que l’âge, la situation professionnelle, privée, familiale ou les valeurs.

Les concurrents
Cherchez vos concurrents, discutez même avec eux. Consultez leurs chiffres sur le site de la centrale des bilans en Belgique.

Regardez si leurs chiffres augmentent ou diminuent. Comment se démarquent-ils, quels sont leurs prix?

La localisation
Où agissez-vous? Est-ce près de chez vous? Dans votre quartier? Est-ce physique ou numérique?

Faites une étude de marché
Observez la zone de chalandise: la zone physique où se trouvent 90% de la clientèle (une application de la loi de Pareto). Calculez le rapport entre les concurrents et le chiffre d’affaire d’une zone. Par exemple, si deux cordonniers se partagent 1000 clients par mois et que vous débarquez, vous vous partagerez le même nombre. Il n’y aura pas plus de clients si vous débarquez.

Consultez les enquêtes de budgets des ménages par l’INS. Le lien ici.

Contactez Bruxelles Import-Export si vous vous lancez dans l’exportation

Positionnement
Comment voulez-vous qu’on parle de vous? Imaginez, on vous demande si vous connaissez un bon médecin, que direz-vous? Quelle est la réputation que vous voulez avoir? Quel serait LA différence qui vous démarque?

4. Le Plan Financier

C’est la partie chiffrée. Cette partie vous permettra de savoir si votre projet est viable ou pas. C’est l’étape la plus fastidieuse mais sûrement la plus efficace. Car chiffrer votre projet vous permettra de vous rendre compte réellement de la teneur. Il permet de remettre les pieds sur terre pour certaines personnes.

Téléchargez gratuitement et sans inscription un business plan et un plan financier sur le site de 1819.be, le lien direct est ici

Si vous habitez Bruxelles, contactez-les également (former simplement le numéro de téléphone 1819) ou rendez-vous dans un Guichet d’Economie Locale. Il existe sûrement l’équivalent si vous habitez ailleurs.

 

2 réflexions sur “Créer un business plan solide et efficace

Les commentaires sont fermés.