The eye contact experience

S’asseoir devant une personne qu’on ne connaît pas. Et la regarder dans les yeux pendant au moins une minute. Sans parler.

Le miroir de l’âme

On dit que le regard en dit beaucoup sur nous. Lorsqu’on regarde une personne dans les yeux, on peut lire ses pensées. On peut savoir qui elle est réellement. Dans notre société, on a parfois peur de regarder l’autre dans les yeux. Pourtant, c’est une manière formidable de montrer qu’on a confiance en nous-mêmes et en l’autre.

J’étais à la recherche d’expériences hors du commun et je suis tombé sur un Meetup avec le thème « Eye Contact ».

Je ne connaissais pas du tout. Alors, j’ai regardé cette vidéo. Le principe est simple, on se trouve dans une salle remplie d’inconnus. On est au moins cinquante personnes. Des chaises sont mises face à face. On s’assoit devant une personne. Et on la regarde droit dans les yeux. Un couple ensemble depuis cinquante ans a eu l’impression de se voir pour la première fois.

Comment faire

  • Choisir un endroit calme sans perturbations (musique, bruits)
  • Avoir un coin dans la salle pour se reposer et discuter
  • Installer des chaises face à face
  • S’asseoir sur une chaise et attendre que quelqu’un s’assoit en face
  • Ou s’asseoir directement devant une personne qui attend
  • En fonction de votre sensibilité, vous pouvez soit vous asseoir sans rien dire, soit saluer de la tête ou serrer la main ou dire bonjour. Tout dépend de vous. Vous devez vous sentir à l’aise
  • Rester assis devant l’autre sans trop bouger et la regarder dans les yeux. La position du corps dépend aussi de vous. Je vous conseille d’avoir le dos droit. Les pieds à plat sur le sol. Les jambes pliées à 90 degrés. Les mains posées à plat sur les cuisses ou les genoux.
  • Respirer avec le ventre et le nez de manière lente. Cela ressemble beaucoup à de la méditation.
  • Regarder l’autre personne de manière apaisée. Laisser ses pensées défiler et se libérer de ses émotions.
  • Si on rigole, on pleure, on sourit, on se met en colère, on a peur, on est excité ou si on ressent quoi que ce soit d’autre, tout va bien. Les émotions défilent et finiront par laisser place au calme.
  • Rester durant au moins une minute ou plus si vous vous sentez bien. Cela peut même durer des heures si vous vous sentez bien avec l’autre.

J’ai fait cette expérience avec vingt personnes. J’ai eu un fou rire avec plusieurs autres. Pour la plupart, de nombreux sourires apparaissent. Deux personnes se sont mises à pleurer. Car la charge en émotion est énorme. On est complètement nu devant l’autre. Même si on ne dit rien.

Lorsqu’on regarde l’autre, on peut ne penser à rien et faire le vide ou penser à l’autre. Pour ma part, le message que je donnais à l’autre personne était celui-ci : je te souhaite d’être heureux. Tu es quelqu’un de formidable et quoi que tu aies pu faire, tu mérites d’avancer. Pendant plusieurs minutes, j’envoyais ces pensées à mon ou ma partenaire. Je n’attendais rien en retour. Juste donner. Cela m’a pris beaucoup d’énergie mais je me suis senti très bien à la fin.

Une connexion hors du commun

La dernière personne que j’ai rencontrée a ensuite bouleversé le reste de mon voyage. Nous avons passé la soirée ensemble. Nous avons discuté des heures et des heures comme si nous nous connaissions depuis toujours.

Deux éléments étranges sont ensuite arrivés. D’abord, elle m’a confié avoir eu un événement qui l’a marquée le 15 mars 2017. Le même jour où j’ai pris ma décision de changer de vie en Belgique. Ensuite, nous avons additionné les chiffres de notre date de naissance. Je n’y connais absolument rien en numérologie mais c’était amusant à faire. Étonnamment, nous avons obtenu exactement le même résultat : 38. Enfin, ce calcul a été fait juste à côté d’un arbre. Et quand on avait terminé, on s’est aperçu que cet arbre avait aussi un numéro. Je vous laisse deviner lequel…