Jour 9 – Drague et maladresse

Je fais les courses et j’achète trois citrons et un poireau. Il y a cinq ans, j’ai eu une pierre aux reins. Depuis, je dois boire du citron et du vinaigre de cidre. Mon médecin m’a dit que je devais ralentir ma consommation de chocolat. Il oublie dans quel pays je suis né. Alors je pense à lui quand je remplis mon gros bocal de tablettes au chocolat noir et noisettes.

On est mardi. Vendredi je pars à Paris rendre visite à une amie. On s’est rencontré il y a deux ans à Lyon. On a discuté pendant une heure. Et depuis, on garde contact uniquement par voie postale. Béa Johnson, la prêtresse du zéro déchet me tuerait si elle apprenait que j’utilise encore du papier. Je vais en train. Je préfère le train que l’avion. Par contre, dans deux semaines, je vais voir Edouard, un ami qui tient aussi un blog sur le minimalisme. Là je prends l’avion. On se connaît depuis la même période, deux ans. On s’échange des articles et des emails. Et on ne s’est jamais vus.

J’écoute “The Rockafeller Skank” de Fatboy Slim. Je lis un article de presse: “Catherine Deneuve et 99 femmes défendent la liberté d’importuner”. Selon elles, la liberté de draguer de manière insistante ou maladroite ne doit pas être un délit. Je ne suis pas du tout d’accord. Je déteste quand les femmes me draguent de manière insistante et surtout de manière maladroite. Je me souviens d’une fille qui ne me lâchait pas d’une semelle pendant une soirée. Avec son copain sur la table d’à côté. Le plus embêtant, c’est que j’étais déjà occupé avec ma voisine et qu’on était à l’étape supérieure. Une chose à la fois s’il vous plaît.

Ce que je ne vous ai pas dit:
La véritable raison pour laquelle je préfère le train
Le but de ma visite chez mon ami Edouard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *