La fête, c’est chaque jour

On garde ses plus beaux-vêtements et sa plus belle vaisselle pour les grands événements. Bonne nouvelle : c’est tous les jours la fête !

Nous avons tous des objets préférés parmi d’autres. Que ce soit les vêtements et accessoires, la vaisselle (couverts, assiettes, plats) ou le linge de maison (essuies, draps).

Les grandes occasions

Les vêtements et accessoires, la vaisselle (couverts, assiettes, plats) ou le linge de maison (essuies, draps), le matériel d’écriture (stylo-plume). Nous avons tendance à garder nos plus belles pièces pour des occasions « spéciales ». Les anniversaires, les grandes réunions, les entretiens d’embauche, les afterworks, les repas entre amis, les sorties, les rencards et toutes les autres fêtes en général.

Que ressentons-nous lorsque nous utilisons nos objets favoris tous les jours : du plaisir, de la joie, de la beauté, du bien-être, de la confiance.

Pourquoi nous ne les utilisons pas à d’autres moments ? Par peur de les abîmer, les user ou les perdre.

C’est tous les jours

Imaginez maintenant ressentir ces émotions tout le temps et chaque jour. C’est ce que permet le minimalisme. Avant, je gardais mes plus beaux vêtements pour les meilleurs jours. J’ai décidé de ne garder qu’eux en appliquant la règle de Pareto. Depuis, s’habiller devient très facile et très agréable.

Lorsque j’ai emménagé dans mon premier appartement. J’avais reçu la vaisselle de mes grands-parents. Elle était démodée et usée. J’ai décidé de m’acheter un vrai ensemble de couverts et d’assiettes élégants. Je ne les utilisais que lorsque des invités venaient manger. J’ai eu un déclic. Moi aussi, j’ai droit au meilleur, comme mes invités.

Ce que nous aimons le plus

Certaines personnes m’ont posé cette question. Est-ce qu’à force d’utiliser nos objets préférés, nous les aimons moins ? Le plaisir diminue ? La magie disparaît ? Et je leur dis à chaque fois pareil : se lassons-nous de la personne qu’on aime ?

Et puis, quel est le plus important dans une fête ? Ce sont les personnes naturellement. J’ai déjà passé des moments dans des endroits luxueux où je me suis embêté. Et j’ai d’excellents souvenirs entre amis où la fête s’est improvisée dans un studio de cinq mètres carrés. Et vous, quelle place prend les objets dans vos meilleurs souvenirs ?

2 réflexions sur “La fête, c’est chaque jour

  1. C’est tellement ça ! Quand je désencombrer je me pose toujours la question de savoir si j’aurais honte de proposer cet objet à un invité : le mug écaillé, la serviette rêche… Si la réponse est oui, alors hors de question de m’infliger ça a moi! J’investi quand il faut dans des objets qui me font réellement plaisir, parce que je le mérite après tout 😉

Les commentaires sont fermés.