La loi de Parkinson

Vous aussi, vous faites tout à la dernière minute ? Vous étudiez la veille de vos examens ou vous bouclez un projet le dernier jour de sa remise. Soyez rassuré, la plupart des gens font pareil.

Le principe

Cyril Northcote Parkinson est un chercheur britannique des années 1950. Il a étudié le fonctionnement de l’administration publique anglaise et en a tiré trois grandes conclusions :

  1. Le travail s’étire. Comme la loi des gaz, il est extensible et occupe tout le volume qu’on lui offre. Le principe exact est que « tout travail tend à se dilater pour remplir tout le temps disponible ».
    Par exemple, donnez à quelqu’un deux jours pour réaliser un travail, il le fera en deux jours. Donnez-lui deux semaines, il le fera en deux semaines.
    Et curieusement, la quantité de temps donnée n’influencera pas la qualité du travail réalisé.
  2. Les fonctionnaires ont tendance à multiplier leurs subordonnés plutôt que de créer des « rivaux » ou partenaires. Ils ont peur que leur autorité soit remise en cause. La quantité de travail reste identique tandis que le nombre de tâches à accomplir augmente. Réunions, demandes d’approbations, compte-rendu, tout cela entraîne plus de temps pour un même travail. Parkinson finit par dire que « c’est l’homme le plus occupé qui a le plus de temps libre ».
  3. Il est possible de prendre plus de temps sur des questions sans intérêt que l’intérêt du projet en lui-même. Plus il y a d’intervenants, plus les personnes perdront du temps et voudront affirmer leur pouvoir sur des détails sans importance.

Comment l’utiliser

  • Commencez maintenant, ne remettez rien à demain
  • Ne procrastinez pas et enlevez toute source de distraction
  • Bloquez une plage précise dans votre agenda et respectez-la
  • Segmentez les tâches, traitez-en une à la fois et faites des points réguliers
  • Pour démarrer, dites-vous : je travaille 10 min et j’arrête. Après, faites une pause. Bien souvent, vous aurez envie de continuer.
  • Dans sa maison : plus on a de place dans une maison, plus on aura tendance à la remplir. Réduisez le nombre d’armoires ou vivez dans une maison plus petite. Vous vous adapterez à votre environnement.
  • Au travail : le responsable doit imposer un timing réaliste. Pour ce faire, il doit connaître le métier parfaitement et évaluer le délai en fonction des capacités de ses collaborateurs. Le but est de calculer le temps minimum pour pouvoir réaliser le projet demandé. Pour votre environnement, privilégiez le « cleandesk ». On a trop souvent tendance à remplir tout l’espace du bureau d’objets encombrants et polluants pour le mental. Clarifiez le bureau, c’est clarifier son esprit.

Tremblez de plaisir

  • Gagnez du temps
  • Apprenez à vous éduquer
  • Gagnez en confiance : fixez-vous des challenges, prenez le contrôle
  • Contrôlez mieux la peur d’échouer et l’angoisse de démarrer
  • Devenez plus efficace dans votre vie privée et professionnelle

parkinson