Less is less, more is more

Pourquoi le plus attire le plus et le moins attire le moins ?

Le plus attire le plus

Lorsqu’on est habitué à avoir beaucoup, un objet de plus ne fait pas la distinction. Pourquoi ne pas acheter un t-shirt de plus parmi les cinquante autres dans ma garde-robe ? Si j’en perds un ou si j’en abîme un, ce n’est pas grave. J’en ai quarante-neuf autres qui m’attendent. Je ne suis donc plus obligé d’en prendre soin comme avant. Ils peuvent alors s’abîmer, se perdre et être remplacés facilement par un autre t-shirt à la mode.

J’exagère naturellement. Certaines personnes prennent aussi soin de leurs objets. Toutefois, je suis certain qu’inconsciemment, nous sommes influencés par la quantité. Plus la quantité est grande, plus forte est l’addiction. Quelqu’un qui fume deux paquets de cigarettes par jour aura plus de mal d’arrêter que quelqu’un qui en fume trois par jour. Pour le gros fumeur, une en plus ou une en moins, cela ne changera rien.

Avoir plus demande plus d’attention, plus d’entretien, plus de place, plus de temps à s’en préoccuper. C’est pareil aussi pour l’immatériel. Lorsqu’on a 3000 amis sur les réseaux sociaux, un de plus ou un de moins ne fait pas la différence. On est noyé dans la quantité.

Moins c’est moins

Moins d’objets, c’est moins de remplacement, d’entretien, de réparation, de perte, de temps pour les retrouver. Pensez à l’aiguille dans la botte de foin.

Par contre, si on a moins, l’objet est mis en évidence et on y prête beaucoup plus d’importance.  Pour ma part, j’ai trois t-shirts. Un de plus sera donc le quatrième. Il sera comme exclusif et précieux. Je ne garde que ceux que j’aime le plus. Si j’en achète quarante autres supplémentaires, ils ne seront plus exclusifs ou précieux. Ils seront mélangés avec ceux que j’aime beaucoup et ceux que j’aime le moins.

La positivité

Les gens heureux, de bonne humeur, optimistes et positifs attirent les gens qui pensent comme eux. Ils attirent la chance, les opportunités, l’amour, le succès et le bien-être.

L’inverse est pareil. Les gens tristes, négatifs, pessimistes, râleurs et toujours insatisfaits attireront les problèmes et la maladie. Le moins attire le moins. Et le plus attire le plus.

Ni plus, ni moins. Mais Mieux.

Le minimalisme a souvent l’image du vide et du manque. C’est tout le contraire naturellement. Ce n’est pas avoir le moins possible qui compte. C’est naturellement le mieux possible. Et cela dépend de chacun. Le nombre et la quantité ne compte pas. Une seule chose compte, la qualité.

Comment faire :

6 réflexions sur “Less is less, more is more

  1. Merci beaucoup pour ces articles toujours très intéressants!
    J’aimerai bien savoir de quoi est constitué ta garde robe entière…

    1. Bonjour David,
      On va justement sortir un article prochainement qui reprend la liste de tous les objets que je possède aujourd’hui.
      Je te donne déjà une exclusivité: il y en a cinquante.
      Suspense.. ^^

  2. C’est ce qu’on devrait mettre en avant en premier et tu as tout à fait raison : le minimalisme est une philosophie du « mieux ». On a trop tendance à l’associer à un style de vie austère et contraignant. Mais c’est avant tout insister sur ce qui a de l’importance dans notre vie et retirer ce qui n’en a pas. Ainsi, passer du philosophie du « plus » à une philosophie du « mieux ».
    Merci beaucoup pour cet article !

    1. Bonjour Kevin,
      Merci pour ta réaction. En effet, certaines personnes ont une image erronée du minimalisme. Austérité, pauvreté et manque font partie des stéréotypes. Or c’est tout le contraire : richesse, abondance et qualité. Il s’agit tout simplement d’un autre point de vue.
      Grégory

  3. Bonjour Gregory,

    Merci pour cet article et notamment le lien vers « Comprendre la loi de Parkinson » qui est très intéressant.

    Bonne continuation

    Marc

Les commentaires sont fermés.