Le match : louer vs acheter une maison

« Avoir une brique dans le ventre » est-il vraiment le chemin du bonheur ?

Avoir un toit est un besoin élémentaire. Mais doit-il être à nous ou pouvons l’emprunter ? Je n’ai fait que louer pour l’instant. Car j’ai besoin de me sentir libre de partir où je veux et quand je veux. Souvent, c’est lorsqu’apparaît une famille qu’on commence à se poser dans un endroit fixe. Dans les deux cas, il y a toujours du bon et du moins bon. J’ai découvert les Tiny Houses, les maisons minuscules fabriquées en France et qui permettent de vivre plus simplement. Cela me paraît le meilleur des compromis si je devais être propriétaire.

Louer

Avantages

  • Liberté : on peut partir quand on veut et où on veut (sauf préavis)
  • Financièrement : les gros travaux ne sont pas à notre charge
  • Un loyer est souvent plus petit qu’un crédit hypothécaire et les charges liées à une propriété (taxes, assurances, entretien). On peut mettre la différence sur un compte d’épargne
  • Possibilité d’être en colocation : une aventure sympa

Inconvénients

  • On dépend du propriétaire pour faire des travaux de rénovation ou d’entretien
  • Sensation parfois de ne pas se sentir chez soi complètement (même si personnellement cela ne me dérange pas)
  • On est responsable en cas de dégâts liés au bâtiment (comme une griffe sur le parquet)
  • Le propriétaire peut nous demander de partir après un moment

Acheter

Avantages

  • Financier : intéressant à partir du moment où il n’y a plus de crédit lié
  • On se sent complètement chez soi
  • Liberté de pouvoir faire pratiquement ce qu’on veut (sauf autorisations d’urbanisme)
  • Revendre un bien plus tard peut devenir intéressant si on en fait un bénéfice
  • Transmission du patrimoine à sa famille

Inconvénients

  • Beaucoup plus difficile de s’en détacher
  • Financièrement : taxes supplémentaires annuelles, assurances plus chères, entretien du bâtiment, taxes élevées au début de l’achat
  • S’il y a un crédit hypothécaire, cela peut-être un frein dans sa vie. Changer de travail devient plus difficile de peur de ne plus pouvoir payer son crédit.
  • En cas de séparation d’un couple, c’est la croix et la bannière pour récupérer sa partie
  • Mettre en vente son bien demande du temps, de l’énergie et de l’argent avec risque de ne pas récupérer sa mise
  • Si on change de lieu de travail, c’est plus difficile de déménager pour se rapprocher

Et vous, que préférez-vous ?

2 réflexions sur “Le match : louer vs acheter une maison

  1. Salut Grégory,

    Bien vu le coup de la tiny house mais en famille c’est un peu juste quand même non ? 😉

    Pour ma part je propose d’être effectivement locataire de son logement principale pour les raisons que tu invoques et aussi pour la flexibilité d’adapter la taille de son logement en fonction de ses besoins, plus grand lorsque la famille s’agrandit par exemple, plus petit quand il s’en vont.

    Par contre je conseille d’investir dans un ou plusieurs appartements locatifs afin de se constituer un patrimoine. Le risque de devoir revendre lors d’un changement de situation privée ou professionnel devient nul ou presque. De plus il est souvent possible de commencer avec une mise de départ raisonnable en empruntant à un organisme financier le solde. Les loyers perçus comblent en général plus de 75% des charges totales d’emprunt et de fonctionnement. Mais ils peuvent tout couvrir si les fonds propres sont plus importants. A vous de trouver le break-even avec votre banque 😉 ou d’acheter un bien moins cher pour débuter.

    Alors oui, ce sont des soucis en plus que d’être propriétaire, surtout pour un minimaliste, mais l’objet peut être mise en gérance pour éviter tous tracas et il existe même des garanties de loyers impayés pour les plus anxieux. A la fin le résultat est un appartement remboursé qui génère du revenu et permet d’envisager une pré-retraite ou diminution du temps de travail ce qui est en phase avec le minimaliste que je suis !

    A

    1. Salut Edouard,

      Merci pour ce commentaire qui donne un point de vue intéressant.

      Pour la Tiny House, je suis d’accord que cela devient étroit lorsqu’on veut une famille ^^
      Même si certains y arrivent, la preuve ici avec une famille de deux enfants :
      http://toitsalternatifs.fr/habitatalternatif/tiny-house-en-famille/

      Concernant l’investissement immobilier, si cela permet à des personnes d’être heureuses et qu’elles le font de manière très facile, je ne peux que les encourager. Une diminution du temps de travail est un avantage non négligeable.
      Personnellement, cela compliquerait ma vie de devoir gérer l’habitation des autres. Ou alors, je ferais maison d’hôte à temps plein car j’adore le contact avec les gens.

      A bientôt très cher amiminimaliste!
      Grégory

Les commentaires sont fermés.