Oser s’affirmer

Avant, j’étais timide et je n’osais pas dire ce que je pensais. C’était avant.

Nous vivons tous des situations difficiles. Nous avons envie de parler, de réagir, de dire ce qu’on pense. Pourtant, depuis notre enfance et encore maintenant, on entend :

« Ne dis rien car » :

  • ça n’en vaut pas la peine
  • ça ne fera qu’empirer
  • tu vas perdre ton temps
  • ça ne changera rien
  • ça va t’endurcir
  • c’est impoli
  • tu en verras d’autres

C’est vrai dans certains cas extrêmes. Par exemple, si vous vous faites agresser verbalement, mieux vaut couper la discussion et revenir plus calmement. Je dis bien revenir car il ne faut surtout pas laisser passer cela.

Pour tous les autres cas. Vous pouvez dire ce que vous pensez. Vous en avez totalement le droit.

Même si vous vous trompez, personne ne vous en voudra de donner votre avis. Personne n’est parfait. Moi en premier. Dire ce que vous pensez vous permet d’exister. Quelqu’un a dit un jour « je pense, donc je suis ».

On ne peut pas plaire à tout le monde et c’est tant mieux

L’assertivité m’a beaucoup aidé. Depuis, je parle de manière dynamique, franche et sincère. Je vais droit au but, je ne tourne pas autour du pot. J’aime aller « straight to the point ». C’est à dire, directement à l’essentiel. Je suis entier et je parle sans filtre. Je n’aime pas perdre mon temps dans le small talking. Je préfère l’efficacité.

Si certaines personnes ne sont pas d’accords avec moi, tant mieux. Car mon but, n’est pas de plaire à tout le monde. Mon but est d’avancer. Et si quelqu’un d’autre pense autrement, je suis content de l’entendre. Car cela me permet d’avoir un autre point de vue. Et qui sait, ensemble, on avance mieux.

Dites-le avec le sourire

Une très bonne astuce lorsque vous voulez vous exprimer et vous pensez que cela ne plaira pas : utilisez l’humour. Cela fonctionne dans beaucoup de cas. On peut dire n’importe quoi, tout dépend comment on le dit. Soyons ouverts, légers et pas trop dramatiques. Oui parfois, la vérité fait mal. Mais c’est la vérité. Et si une personne n’est pas capable d’accepter les critiques, c’est dommage mais c’est à elle à gérer cela. Le but n’est pas de blesser les gens gratuitement évidemment. Mais d’être sincère avec soi-même et avec les autres. Toujours avec le sourire et la bienveillance.