Les secrets du livre Le Petit Prince de Saint-Exupéry

Plus qu’une histoire pour enfants, ce livre comprend plusieurs messages à déchiffrer.

Tout le monde a déjà entendu parler de ce fameux livre de Saint-Exupéry. Certains l’ont même lu quand ils étaient jeunes. Mais ont-ils réellement compris le sens de l’histoire?

La vie est un jeu

Quand on est enfant, l’imagination est sans limite. Le monde entier est une cour de récréation. Une feuille de papier peut devenir un avion, une météorite ou un télescope. Quand on grandit, on perd toute sa créativité. On ne s’amuse plus et on perd même le goût de vivre. On devient timide et on ne se parle plus. On devient des machines, des zombies, des drogués d’un monde virtuel. On oublie la réalité et le présent. Reconnectons-nous avec le vrai monde. Laissons de côté nos craintes et notre timidité et faisons connaissance avec son voisin de train.

Nous sommes des numéros

À force de grandir, on ne voit la vie que par des chiffres. Si un enfant a un nouvel ami, les parents de demandent pas « Qu’est-ce qu’il aime? », ils demandent « Quel âge a-t-il? Combien de frères et soeurs possède-t-il? Combien gagnent ses parents? ». Pour réussir aujourd’hui, il faut avoir un revenu qui dépasse un certain nombre, avoir une maison qui vaut autant, avoir gagné autant de prix. On ne juge les personnes que par des chiffres. Car ils ne mentent pas. Car on a peur de ce qui est impalpable. On a peur de redevenir enfant. Je ne suis pas un numéro, je suis un homme liiiiibre (allusion à une certaine série télévisée pour les puristes)

On a la tête dans le guidon

Les adultes courent sans relâchent. Et finalement, ils oublient pourquoi ils courent. Quand les enfants courent, c’est pour attraper une balle ou pour jouer à cache-cache. Les adultes courent car ils ont peur de perdre de l’argent, peur de rater la bonne affaire un jour de solde ou avoir cinq minutes de retards lors d’un rendez-vous. Mon ancien professeur d’économie m’a dit: « Sors la tête du guidon et regarde où tu vas ».

Il y a un lever de soleil à chaque instant

On a peur de manquer une opportunité. Mais en fait, la vie est une énorme gare. Et si on manque un train, il suffit d’attendre le suivant. Rien n’est figé ni perdu. Rien n’est gagné d’avance et tout est possible. Il suffit souvent de le vouloir. Et tout se met en place automatiquement.

Une relation se construit avec le temps

Que ce soit une amitié, une relation amoureuse ou un partenaire professionnel, une relation se construit avec le temps. On ne peut pas gagner ce temps avec de l’argent. Aujourd’hui, on peut tout avoir et tout de suite. Sauf une véritable relation. La confiance se gagne par les actes, pas par les mots. La patience est une vertu. Et il n’existe pas encore d’engrais magique pour faire pousser des tomates en dix minutes.

On se sent seul dans le désert. Mais avec les gens aussi

Il suffit de regarder autour de soi. Que ce soit dans la rue, le train, la salle d’attente, la réunion entre collègues, le dîner entre amis. Plus personne ne se parle. Chacun se cache derrière un écran. On remplace les caisses dans les supermarchés, les guichets de banque, les vendeurs de livres par la technologie. Je ne blâme pas la technologie car je l’utilise aussi pour ce blog par exemple. C’est l’excès qui pose problème.

Posséder, c’est prendre soin

Le Petit Prince possède une petite planète avec une rose qu’il arrose et trois volcans qu’il nettoie régulièrement. Le Petit Prince est utile pour cette rose et ses trois volcans. Tandis que l’homme qui possède les étoiles juste pour les posséder est totalement inutile pour elles. Nous possédons des tonnes d’objets qu’on maltraite, qu’on oublie et qu’on n’entretient pas. Que ce soit un objet ou une personne, une relation doit rendre les deux parties heureuses.

Un mustread book

C’est un livre à lire avant tout autre bestseller parlant de succès personnel ou professionnel. Simple et percutant, Antoine de Saint-Exupéry a écrit ces pages avec son coeur. Il permet de reprendre conscience sur ce qui est vraiment essentiel. Ce que nous connaissions lorsqu’on était enfant. Et qu’on oublie quand on est adulte. Parce qu’on veut être « sérieux ».Trop sérieux. Aux prochaines élections, je vote Peter Pan. Et vous?

 

2 réflexions sur “Les secrets du livre Le Petit Prince de Saint-Exupéry

Les commentaires sont fermés.