L ‘Art de la PNL de Barbara Seidl

Apprendre à se connaître et mieux communiquer. 207 pages de bonheur, condensées pour votre plus grand plaisir.

Programmation Neurolinguistique

La PNL est un moyen de modifier un comportement par la communication.

Les objectifs :

  • Mieux se connaître
  • Améliorer sa communication
  • S’adapter à une situation
  • Exprimer ses objectifs
  • Créer un climat de confiance avec les autres

Nous exprimons nos pensées avec nos sens et le vocabulaire lié:

  • Visuel : c’est clair, trouble, lumineux, je vois ce que tu veux dire, un bon point de vue, visiblement
  • Auditif : calme, bruyant, compréhensible, j’entends ce que tu dis, insister, résonance, c’est harmonieux
  • Kinesthésique : c’est ferme, léger, fort, saisissant, j’attache de l’importance, nous touchons au but, saisir
  • Olfactif et gustatif : pimenté, goûter, sentir, délicieux, flairer le bon plan

Reconnaissez votre sens le plus sensible et celui de l’autre. Utiliser le même sens vous rapprochera.

La position des yeux indique le canal sensoriel le plus utilisé. Regarder vers la gauche, c’est faire appel à la mémoire. La droite appelle l’imagination. Certains utilisent cette habitude pour reconnaître la vérité du mensonge.

1. Le langage du corps

La communication, c’est 93% de non verbal. Les mots représentent 7% du résultat.

Créez une harmonie dans la communication avec trois étapes :

Le Pacing ou « effet miroir » : copier l’attitude physique de l’autre, sa gestuelle, ses mouvements, sa manière de parler, ses expressions. Si la personne croise les jambes, faites pareil. Si elle se gratte les cheveux, faites pareil. Remarquez comme les couples et les amis le font naturellement. Attention, ne le faites pas en même temps et pas de trop pour éviter de « singer ».

Le Leading : lorsque vous sentez être connecté à l’autre, vérifiez-le. Commencez vous-même à faire un geste et à casser votre symétrie. Par exemple, prenez une gorgée de votre verre d’eau et voyez si l’autre fait de même. Vous pourrez alors conduire la conversation, vérifier si la connexion est bien établie et explorer de nouvelles voies.

Le calibrage : c’est vérifier ce que ressent l’interlocuteur. Si l’autre est en colère, il va rougir, parler plus sèchement, amincir ses lèvres. Remarquez ces changements et réagissez.

2. Atteindre ses objectifs

Un objectif est réaliste et concret. Il est réalisable et peut se mettre en place maintenant. Voici les neuf critères :

  1. L’énoncer en termes positifs uniquement.
  2. Le formuler de manière claire et parler dans le présent. Eviter le conditionnel ou les verbes mous : j’essaye, je voudrais.
  3. Ne pas utiliser de comparaison.
  4. Définir par rapport aux sens et aux émotions.
  5. Mesurable et contrôlable : chiffrez et datez. Evitez «bientôt, rapidement».
  6. Mesurer les conséquences positives et négatives.
  7. Procéder par étapes. Telle date, je termine telle partie.
  8. Personnel et sans comparaison avec d’autres personnes. Vous devez pouvoir le contrôler vous-même.
  9. Intéressant pour soi-même uniquement

Récompensez-vous après chaque succès.

L’ancrage

C’est associer un état intérieur à une information sensorielle. Comment faire :

  1. Être dans un endroit confortable, isolé et sans dérangements
  2. Penser à ce qui nous manque aujourd’hui (confiance, calme, humour, créativité)
  3. Penser à une situation où on était dans cet état
  4. Se souvenir avec le plus de détails et d’intensité
  5. Choisir un endroit du corps pour l’ancrage kinesthésique (exemple : le poignet)
  6. Revivre le moment le plus possible pendant une minute
  7. Créer un état de rupture : se lever, faire un tour et penser à autre chose pendant une minute
  8. Recommencer l’étape 6 et avant le moment le plus intense, exercer une pression sur l’endroit choisi
  9. Repasser à l’état de rupture
  10. Tester : lorsque vous exercerez une pression sur l’endroit choisi, vous repenserez inconsciemment à ce moment d’émotion et vous serez dans le même état.

3. Le langage verbal

Apprenez à reconnaître trois manipulations et maîtrisez-les. Utilisez des questions comme : comment, quoi, quand, qui, quel, à quoi, demandez des détails. Evitez le mot « pourquoi » trop agressif.

L’omission : on sélectionne les informations
Je suis énervé > Qu’est-ce qui t’énerve ?
Les résultats sont moins bons > D’après quels critères ? Moins bons que quoi ?
On ne me dit rien > Qui c’est « on » ?

La distorsion : on simplifie, il y a modification de la vérité
Tu ne peux pas me supporter > Qu’est-ce qui te fait dire cela ? D’où tires-tu cela ?
La modestie est une qualité > Qui dit cela ? Dans quels cas est-ce vrai ou pas?

La généralisation : on oublie les exceptions et les cas particuliers
Il n’a jamais besoin d’aide > Vraiment jamais ?
Les comptables sont radins > Vraiment tous ?

4) Réussir un changement

Reconnaissez la pyramide des niveaux logiques

  1. Environnement : le lieu physique, les sens, la situation, la température, les autres personnes (quand, où, dans quelle situation)
  2. Comportement : les gestes, le choix des mots, la voix, la respiration, l’attitude, le langage
  3. Aptitudes : le cognitif et l’émotion, la manière de faire, le processus vers une action
  4. Valeurs : ce qui compte pour une personne, ce qui la motive et la fait avancer
  5. Identité : la représentation de soi-même, qui suis-je, ce que je pense de moi
  6. Appartenance : à quel grand tout appartient la personne, le sens de la vie, le spirituel, la religion, la nature, l’univers

Utilisez la modélisation pour changer :

Comme l’enfant qui observe ses parents et reproduit les mêmes actes. Selon la PNL, tout ce qu’un humain est capable de faire, un autre le peut aussi. Pour cela, analysez les niveaux logiques de la personne qui vous inspire et répétez.

5) Atteindre ses objectifs

– Transformer un problème en objectif : oubliez le coupable et les obstacles. Concentrez-vous sur le résultat, l’objectif et les solutions. Ne parlez pas au conditionnel, pas de négation ou de comparaison.

– Identifiez vos points forts : sur une feuille de papier, notez vos talents, vos qualités, aptitudes, connaissances vues par les autres, qu’avez-vous appris de nouveau cette année, dans quels domaines avez-vous acquis de nouvelles connaissances, qu’aimez-vous en vous ?

Employer le langage verbal comme un instrument efficace. Parlez de manière assertiveParlez positif, solution, avenir. Evitez les mots qui atténuent (« peut-être », « en réalité », « etcétéra ») et les généralisations. Utilisez des verbes actifs et non passifs (cette pomme a été mangée par moi > j’ai mangé cette pomme). Les questions fermées arrêtent une conversation ou prennent une décision. Les questions ouvertes s’intéressent et orientent vers un objectif.

L’avis

Un livre extraordinaire. Il permet réellement de mieux se connaître et se rendre compte de notre comportement. Il donne un tas d’astuces pour se développer personnellement. Certains pourraient utiliser les techniques de la PNL pour manipuler certaines personnes. D’autres pour installer une bonne ambiance. Dans tous les cas, vous verrez votre quotidien autrement après sa lecture.

art-pnl

2 réflexions sur “L ‘Art de la PNL de Barbara Seidl

    1. Dank je Melissa voor de tip, ik kende dit boek niet. Ik lees graag zijn zin : « My hottest business speech is « Be Brave – Take Risks. » And why not?  »
      Ik ga akkoord !

Les commentaires sont fermés.