J-11 Le ying et le yang

13h15: Je suis assis sur un banc sur la place Sainte-Catherine. Je regarde les gens passer. Parfois, les gens s’habillent de manière cruelle.

Je passe devant le nouveau cinéma Le Palace. Il est ouvert depuis deux mois et a été créé par les frères Dardenne. Le bâtiment à l’intérieur est magnifique, il y a encore des vestiges de l’art nouveau. Dehors, la rue est immonde, en travaux et remplie d’ordures. Avons-nous vraiment besoin de la laideur pour apprécier la beauté?

16h47: il pleut des cordes dehors. Je décide de m’abriter dans l’église sur la place Flagey à Bruxelles. 

Sur les murs, je vois des dessins au trait vraiment minimaux. Je devrais aussi créer un temple pour les minimalistes. Ou racheter cette église et la transformer en discothèque.

18h56: sur le chemin, j’ai une poussière dans l’œil. La règle d’or, c’est de ne rien faire. Les larmes vont couler et la poussière va partir toute seule. Parfois, c’est pareil dans la vie. Ne rien faire peut résoudre la situation. C’est comme ce Stanislav Petrov pendant la guerre froide. Les radars ont détecté des missiles. Et lui, il a suivi son instinct. Il n’a pas appuyé sur le bouton qui aurait pu déclencher une nouvelle guerre mondiale. Ne rien faire, c’est tellement dur.

Je me pose parfois des questions. Certains moments, même trop de questions. Beaucoup de personnes sont dans le cas. On a tendance à ruminer, à demander conseil et ruminer encore. La solution est pourtant si simple. Quand on est perdu en pleine forêt et qu’on veut retrouver le chemin, il suffit de marcher. Ou de trouver un camp de scouts.

12 comments

  1. il y a beaucoup de sagesse dans ce bel article (ou alors je suis encore sous l’effet de la drogue…)
    il y a un petit quelque chose comme une sorte de douce mélancolie que j’aime beaucoup (sauf la mention sur les Scouts que je ne comprends pas…)
    Enjoy the walk through the woods 🙂

    Répondre

    1. Tout bon Scoutt sait retrouver un chemin dans une forêt. Il sait même faire du feu avec deux brindilles et construire une cabane avec un tronc d’arbre coupé à la main.

      Répondre

  2. Ou d’emmener des scouts avec soi dès qu’on part en forêt. D’ailleurs, j’en ai un lot, si ça intéresse quelqu’un? Des vrais, hein, pas une contrefaçon, avec l’odeur de feu de bois et de chaussettes mouillées caractéristique!

    Répondre

  3. -Hello Greg,
    Sur un banc tu as raison: cela m’enquiquine de manger debout les délicieuses préparations du poissonnier.
    pour les fringues, pourquoi ne pas accepter les looks étudiants, un peu grunge ou artistes?
    Par contre le costume cravate..N’on qu’à aller manger au marché aux poissons…très bons endroits.
    Bon, pour la laideur des fringues, tu n’as quand même pas vu des hommes en tongs, chaussettes de tennis et tongs, en n’oubliant pas le short hawhaien avec un Marcel d’ou déborde la pilosité,qui cache un peu le collier, et la gourmette en or..
    Je présume que tu n’étais pas loin de la galerie Saint Hubert. Bonjour la crise de foie.

    Répondre

    1. J’ai vu bien pire que ça. Juste un exemple, beaucoup d’hommes portent des chaussures complètement usées et parfois trouées. Ou ils mettent des chaussettes blanches avec un costume. Ou certaines filles ont des jeans avec des trous tellement grands sur leurs genoux. On a l’impressions qu’elles viennent de passer sous la tondeuse.

      Répondre

      1. hello Greg,

        Les jeans troués c’est comme pour le gruyère: on paye les trous.
        Et ils coûtent la peau …des genoux.
        j’en ai même vu des filles se baladant avec des “taches” de peinture blanche. Probablement repeignaient elles leur appartement et n’avaient pas eu le temps de se changer…..

        Répondre

        1. J’adore les paradoxes des modes. C’est comme le bronzage. Avant, plus la peau était bronzée, plus cela signifiait qu’on avait un travail d’ouvrier à l’extérieur. Maintenant c’est l’inverse, le bronzage signifie qu’on a du temps libre et qu’on se permet d’aller souvent au soleil.

          Répondre

          1. Au soleil ou au solarium????
            Bonjour les rides après 50 ans
            Et les mélanomes….
            Fiston en a eu 3 dans le dos,pourtant,il ne se met jamais torse nu au soleil.L’atavisme probablement. Quand toute une branche de la famille est rousse aux yeux clairs, on fuit le soleil comme la peste.

            Et puis pas envie de faire la crêpe pendant 15 jours sur une plage remplie de marmots bruyants et de parents qui en profitent pour régler leurs comptes.

          2. Aller dans un pays lointain pour rester finalement à la piscine de l’hôtel pour bronzer. Dire que j’ai vécu cela un jour quand je suis parti avec une copine en Italie. Dingue. J’ai envie de retourner en Italie maintenant. Aller hop.

  4. Ah ben j’y vais dans quinze jours! Je vous emmène? Mais je laisse les scouts à la maison, donc si on se perd dans les musées, il va falloir improviser (on peut allumer un feu avec deux petites statuettes de marbre, vous croyez?Et faire une cabane avec un tableau abattu à mains nues?:p)

    Répondre

    1. Ah tu vas pouvoir goûter aux délicieuses pasta, glaces et pizzas maisons. Tu me donnes déjà l’eau à la bouche, c’est presque cruel

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *