J-5 La nature ou la ville

18h15 Je roule en décapotable avec des amis sur l’autoroute. On a décidé de se faire une balade en forêt de Soignes.

19h30 On est en pleine forêt. Les séquoias nous entourent. Je suis à pieds nus sur la couverture. On mange du pain, du camembert, des tomates et du humus. Les oiseaux sifflent. Le soleil commence à se coucher. J’ai l’impression de rêver ou que le humus a des effets secondaires. Je ne me souviens plus de la dernière fois où j’ai vu un coucher de soleil. On reprend la voiture pour revenir vers la capitale. Un pigeon vole à côté du véhicule pendant dix secondes, comme s’il nous accompagnait.

21h15 Je reviens dans le centre de Bruxelles. Je remonte Flagey à pied pour me diriger vers chez moi. Les gens sont assis sur les pavés, l’alcool coule à flots, les chiens pissent sur les murs, les égouts se couvrent de vomi, le parfum des pots d’échappement atteint mes narines, les moteurs des bus ronronnent aussi doucement qu’une tronçonneuse. Je ferme la porte de chez moi. J’adore Bruxelles.

2 comments

  1. Hello greg,
    J’espère pour toi que tu as mangé du houmous et non de l’humus (terre avec petits végétaux qu’on trouve sous les fougères ou dans les endroits humides).

    1. Tu es décidément une tireuse d’élite ^^ Du coup, je vais laisser “humus” dans l’article, on dira que j’ai mis un peu d’huile d’olive pour donner du goût.

Comments are closed.