J-58 Ceci est un hold-up

Une de mes connaissances vient de subir un hold-up. Il ouvre la porte de son magasin d’alimentation, va dans la cour de chargement et boum. Un type le braque avec un revolver, il lui demande la caisse et il le ligote avant de partir.

Je me souviens aussi d’un collègue quand j’étais à la banque. Il ouvre son guichet comme d’habitude, il se sert son café, il monte son rideau et accueille le premier client. Un homme cagoulé avec un fusil à pompe qui lui demande gentiment le contenu du coffre. Il lui donne tout. Le voleur part. La police arrive. On demande au collègue de se reposer du choc. Il refuse. Pas question de se laisser abattre. Il revient le lendemain, ouvre son guichet et lève le rideau, devinez qui est de retour.

J’essaie de tirer une leçon de cette histoire. Voici en vrac les différentes conclusions que je me suis faites. Il faut profiter de la vie maintenant. Personne n’est à l’abri d’un hold-up, un attentat, une bombe nucléaire ou une météorite. Ne jamais refuser une opportunité de prendre congé. Travailler dans une banque, c’est dangereux. Vendre des légumes, c’est dangereux. L’argent liquide, c’est mal. Il faudrait un bouton magique qui transforme le guichet en chambre à combustion dès qu’il y a quelqu’un avec une arme. Il faut supprimer les guichets. Il faut tout remplacer par des machines, tout se faire livrer à domicile, installer chez soi des portes blindées et un sas de sécurité qui se transforme en chambre de combustion. L’argent rend fous les gens. Il faut supprimer l’argent et le remplacer par des points de fidélité Auchan. Il faut arrêter de se nourrir avec des fruits et légumes et manger des boules vitaminées créées par le vide comme dans La nuit des temps de Barjavel. Les fruits et légumes ont aussi une âme et les vegan sont des assassins. Peut-être que les vegan ont organisé ces hold-up. Je ne sais pas s’il faut un “s” quand on met hold-up au pluriel.

Il est 13h01, je suis dans le train vers Bruxelles. J’ai passé ces derniers jours à Mons en famille. J’ai parcouru quinze kilomètres à pied, le soleil brille et il fait froid. Genre moins cent cinquante degrés même avec trois couches de Damart. Je devrais écrire un livre qui raconte l’histoire d’un gars vegan et minimaliste et qui fait des hold-up de magasins Auchan. Ça pourrait être une autobiographie.

6 comments

  1. “un gars vegan et minimaliste qui fait des hold up chez Auchan”…il souffre de dédoublement de personnalité, non, ce gars? Parce que minimaliste et Auchan…je ne sais pas…

  2. Ton article m’a fait beaucoup rire. Jusqu’au paragraphe où tu parles du froid à Bruxelles. Je pars à Bruxelles mercredi, je ne suis pas prête à affronter ce froid (le froid à Nantes est supportable). Je pense comprendre en avance pourquoi tu aimes le chocolat, ça doit réchauffer (un vrai bon placebo).

    1. Le chocolat est la meilleure solution pour se réchauffer, combattre le mal de tête, faire disparaître les crampes, réussir un entretien d’embauche, soigner le cancer de la prostate et sauver les baleines.

  3. Donc, si j’ai bien compris, tu programmes un hold up aux galeries machin à Bruxelles, ou au Sablon.Tremblez les chocolatiers, le minimaliste Lupin va faire main basse sur vos délices.

    Euh, si je fais le guet, je peux avoir 3 ballotins merci

    1. Ok deal. On ira faire aussi un petit tour du côté de Laurent Gerbaud. Il paraît que son chocolat chaud vaut le détour.

Comments are closed.