J-68 Ce que j’offre à la Saint-Valentin

Ce matin, je déjeune avec ma colocataire. Ce soir, c’est cocaïne, vodka et du Wes Anderson en veux-tu en-voilà.

Au boulot, un client me dit “Aujourd’hui, la plupart des légumes des magasins bio sont exportés. Alors, d’accord, le bio, c’est bon. Mais il faut rester logique et consommer local“. Je réponds “J’adore couper les légumes en fait. Et faire la vaisselle, pourquoi je ne suis pas restaurateur”. “Comment?”. “Non, rien”.

J’ai découvert qu’il y avait une secte de minimalistes à Bruxelles. Pour en faire partie, il faut résoudre une énigme digne du Père Fouettard. Des gens qui se réunissent deux fois par semaine pour de la cuisine et faire des Tantras. Quelqu’un m’a dit ces derniers jours “Avec les Tantras, tu peux méditer et jouir en même temps. Tu n’as plus besoin de partenaire sexuel. Tu peux aimer quelqu’un et ne plus faire l’amour. Tu peux même jouir en permanence toute la journée”. Oui mon pote, je connais cette méthode révolutionnaire, en sept lettres: E-C-S-T-A-S-Y.

Aujourd’hui, c’est le deuxième anniversaire du blog.

En cherchant un atelier d’artistes près de chez moi, je suis tombé sur un art japonais, le sumi-e. Une technique de dessin traditionnel. Ce fut le coup de foudre. Il faut absolument que je me prenne quelques cours prochainement. Mais d’abord, j’aimerais quelques cours de chant privés pour faire quelques réglages avant les concerts. Un cours de Tantra ça serait intéressant. Je chante dans une chorale depuis un mois. La véritable raison qui m’a poussé à aller chanter dans une chorale?