J18 – Une étoile filante

Elle est en train de lire son livre dans le rayon des biscuits, juste à côté des Milky Way. Cette fois-ci, ses cheveux dorés sont attachés et ses oreilles sont nues.

Elle porte un gilet blanc en laine et un jean taille haute. Mais ce qui m’étonne le plus, c’est de la voir avec des lunettes, des verres larges et une monture fine en métal, le tout posé sur son petit nez délicat et arrogant à la fois.

J’arrive avec mon caddie. Elle sourit déjà sans monter son regard et elle commence à parler.

– Vous êtes en retard, j’ai presque failli partir.

– Une littéraire impatiente? Vous n’êtes décidément pas une femme comme les autres, n’est-ce pas.

– Un charmeur qui fait ses courses en pyjama. Vous n’êtes certainement pas un homme comme les autres.

Elle me regarde avec son air de défi et son livre de Barjavel dans les mains.

– Ce n’est pas un pyjama, c’est ma tenue de sport. Regardez plutôt ce que j’ai dans mon caddie. Deux bouteilles de champagne. Une pour les pancakes et une autre pour s’amuser.

– Je n’ai pas encore accepté votre invitation. Et qui vous dit que j’aime le champagne?

– Quel est votre nom?

– Quel est le vôtre?

– Gabriel.

– Un prénom d’ange pour quelqu’un qui n’en est pas un. Revenez vendredi à la même heure cher Gabriel.

-Vous partez déjà?

Mais elle ne me répond pas. En me dépassant, elle dépose un bout de papier plié dans mon caddie. Je l’ouvre et je le lis en la regardant partir.”Estella 3838″.

– –

Lisez la suite de cette histoire mi-fiction mi-réalité