J20 – Party Rock

Le monde est en train de crever et je n’ai qu’une seule envie, faire la fête. Alors, c’est ce que je vais faire. Mais pour ça, il faut d’abord que j’aille voir quelqu’un.

Il est 8h30 du matin et je me réveille avec une musique en tête, “Party Rock Anthem” de LMFAO. Je regarde le clip et quelle surprise, c’est l’histoire d’un monde apocalyptique qui fait la fête à coup de shuffles et de breakdance.

Dans trente minutes, j’ai rendez-vous avec une intello bombe atomique au Colruyt. Je dis à Samantha que je vais faire faire un tour à pieds dans le quartier. Mercredi, elle m’a demandé pourquoi j’ai acheté deux bouteilles de champagne. Je lui ai dis que c’était pour elle. Même si ce n’est pas vrai.

J’arrive devant l’entrée du magasin et je prends un caddie. J’ai l’impression que c’est Noël. Je me mets dans le rayon biscuit et j’attends cette Estella 3838. J’ai un petit creux alors je mange un Sneakers et je cache l’emballage derrière un Mars.

9h30, toujours rien et ça m’énerve d’attendre. Je fais tout le tour du magasin et je ne la trouve pas. Non seulement elle me fait revenir dans un magasin rempli de pensionnés qui se croient pour Batman avec leurs masques, mais en plus elle me pose un lapin. J’ai envie de la tuer avec son bouquin.

Tout à coup, quelqu’un derrière moi me parle.

-Tiens, vous avez mis un jean aujourd’hui.

C’était elle.

-Je n’aime pas attendre, très chère. J’ai déjà tué pour moins que cela, vous savez.

Elle rigole. Puis, elle regarde autour d’elle en me disant.

-Vous savez ce qui me fascine dans ce supermarché? C’est l’un des seuls endroits où l’humanité peut encore trouver un sens à son existence.

-Vous voulez vraiment avoir cette discussion philosophique autour de ces Pepito et ces Oreo? Sinon, on peut sortir et trouver un endroit plus confortable.

Elle me regarde avec ses grands yeux verts, bleus, gris, je ne parviens pas exactement à savoir de quelle couleur exactement. Elle continue à me parler.

-Vous avez raison, allons chez moi.

J’espère qu’elle n’habite pas dans un autre Colruyt.

– –

Lisez la suite de cette histoire mi-fiction mi-réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *