Journal – Les anglaises me rendent fou, surtout une en particulier.

En ce dernier week-end d’août, je passe sous la Manche en direction du pays de Shakespeare. En voici quelques anecdotes.

  • Les Anglais roulent à droite. Je ne m’y suis pas fait du tout. Surtout quand je monte dans une voiture en tant que passager et que je trouve un volant en face de moi. Et aussi quand je suis à l’arrière et que je hurle “attention un véhicule roule à contre sens!”.
  • Le prix du plus délicieux dessert au monde est décerné au Sticky Toffee Pudding, fait par une petite grand-mère de manière traditionnelle et avec beaucoup d’amour. Je crois qu’il y a aussi un soupçon de cocaïne pour l’addiction.
  • Les Anglais sont définitivement les rois de la politesse. Durant dix minutes en rues, j’ai entendu le mot “sorry” exactement 37 fois.
  • J’ai rencontré un chat dans les champs. J’ai pu le caresser durant cinq minutes entières. Le meilleur moment de toute ma vie.
  • J’ai dormi sur un lit à double matelas le plus confortable de la galaxie. Et en bonne compagnie. Non pas avec le chat.
  • J’ai eu une discussion sur “faut-il être un Nice Guy ou pas pour séduire”. On en a conclu qu’il fallait d’abord avoir un bon matelas.
  • J’ai oublié ma gourde pour le voyage. J’ai dû acheter une bouteille en plastique. J’ai pensé au zéro déchet. Ça a duré deux secondes et puis j’ai ouvert la bouteille et j’ai assouvi ma soif.
  • Dans la campagne anglaise, il y a des papillons blancs qui vous disent Good Morning. La cocaïne encore.
  • Le Dreft est aussi présent en Angleterre. Mais il porte un nom différent. Je ne sais plus lequel.
  • En lisant un livre sur la Seduction, j’ai découvert que j’avais un côté animal, parfois cruel et sadique. J’adore ça.
  • En revenant en Belgique, je me suis dit qu’il fallait que je me prenne une paire de lunettes, juste pour le style. Oui cela me ferait un objet de plus. So what?