Les tendances business en 2020

Le samedi 25 janvier, j’ai participé à la journée “Business Transformation Trends 2020” organisée par Carl Danneels. Voici mes notes personnelles.

Introduction

Ce qui est tendance ne signifie pas forcément ce qui est à la mode. Car la tendance peut être un phénomène sur le long terme.

Les thèmes les plus discutés en entreprises sont la croissance et l’IT (Technologie de l’information).

Les thèmes qui ont un gros impact par rapport au temps alloué sont: la main d’œuvre, la croissance, l’innovation, la transformation digitale.

L’environnement des business dépend des facteurs suivants: la démographie, la politique, la technologie, la culture sociale, l’économie et l’environnement. Chaque facteur influence les autres.

Aujourd’hui, les gens cherchent un travail qui donne du sens et qui ajoute de la valeur.

Nous ne sommes plus dans l’âge de la production, mais dans l’âge de l’information.

L’innovation

Les idées représentent 5% du travail, l’exécution représente 95%.

Nous sommes dans l’ère de l’Open Innovation. Lisez le résumé du livre “Not invented here” pour en savoir plus.

Les grosses entreprises ont intérêt de travailler avec des startups pour augmenter la vitesse et diminuer les coûts.

Le plus gros challenge aujourd’hui est de synchroniser la proposition et le bon moment sur le marché.

L’intelligence artificielle

Aujourd’hui, il est possible de créer de la musique uniquement par intelligence artificielle. Voir cette vidéo de Aiva technologie.

Les deux branches de l’IA sont la machine learning qui aide à reconnaitre des schémas qui se répètent et le symbolic learning qui aide le secteur robotic.

La singularité est le moment où l’IA sera plus intelligent que l’espèce humaine. Terminator et Matrix ne seront sûrement pas une fiction.

Les financements

Les secteurs où l’on investit le plus aujourd’hui sont la mobilité, l’environnement et la logistique.

Dans le secteur bancaire, plusieurs changements sont observés: on retourne au cœur du métier de la banque, on crée de nouveaux moyens de communiquer avec les clients, on investit dans la sécurité et on crée d’autres structures indépendantes pour ce qui n’est pas bancaire (assurance, leasing).

Les investisseurs investissent davantage dans les business models innovants.

La main-d’œuvre

Les lieux de travail ressemblent de plus à la maison pour mettre à l’aise le personnel.

Les co-workings sont créés dans les grosses boîtes pour une question de taxes. Dans les entreprises spécialisées dans le co-working, on devient rentable grâce aux événements, au bar, à la nourriture.

Avant, les managers étaient choisis parce qu’ils étaient les experts dans leur domaine. Maintenant, les managers sont des coachs.

En tant que personne, il nous faut trouver notre mission (pourquoi on existe) et notre vision (que voulons-nous devenir).