Mon bilan après un mois de quarantaine

Voilà près d’un mois qu’on doit rester à la maison. Il y a des avantages et des difficultés. Les voici pour ma part.

Les avantages

Le lieu

J’ai la chance de me trouver dans une maison lumineuse et avec d’autres personnes. Cela fait sûrement une grosse différence quand je pense aux personnes qui vivent seules.

Mais attention, c’est un avantage pour moi, car j’ai une personnalité qui aime les contacts.

Lisez l’article de Laurie Degryse, psychologue, qui explique les conséquences de la quarantaine selon sa personnalité.

Concernant le lieu, je me trouve à Bruxelles actuellement. Je peux faire mes courses à pied et il y a quelques parcs autour de moi, ce sont aussi des points agréables.

Le sport

Malgré la fermeture de ma salle de sport, j’ai pu trouver une routine qui me permet de continuer le sport à la maison. De plus, il m’arrive de faire des séances avec mes colocataires et ça c’est fort sympa. Pour le matériel, j’utilise des bacs de bouteilles d’eau en verre, un tabouret, l’escalier et la table de la cuisine. Il faut être créatif dans ces conditions.

Le temps

Toutes mes activités professionnelles étant arrêtées, j’ai donc plus de temps pour d’autres choses. Je me suis remis à dessiner. J’ai découvert un très bon tutoriel en ligne pour apprendre le style cartoon. Je continue aussi mes cours d’improvisation théâtrale en ligne. J’ai même pris un coaching avec mon ancienne prof pour me perfectionner en art dramatique, j’adore! J’ai pu aussi faire une expérience d’écriture avec une histoire satirique semi-fiction semi-réelle que vous avez sûrement dû apercevoir sur le blog (J’aime le Corona). D’ailleurs, je suis vraiment curieux d’avoir votre retour sur ce point.

Faire le point

Le fait que toutes mes activités professionnelles et extra-professionnelles se soient mises en pause, c’est l’occasion rêvée de savoir finalement si que je vais continuer ou pas. Étant dans un centre d’incubation pour entrepreneurs depuis un an, je vois l’avenir plus clairement.
C’est pareil pour ma vie privée, je réfléchis pour l’instant sur mes activités et le lieu où je vis. Des décisions auront sûrement lieu lorsque la quarantaine se terminera.

Difficultés

Le sport à la maison

Même si je parviens à bricoler des exercices pour continuer à m’entraîner, la salle me manque énormément. Quoi qu’on en dise, rien ne remplace son ambiance et le matériel mis à disposition. J’ai hâte de reprendre mes crachins personnels et de continuer à progresser. En ce moment, je fais mon maximum pour garder mes performances, mais je sais que mon niveau régressera certainement.

Les vidéoconférences

C’est la mode des Skype, zoom et toutes ces applications qui permettent de se voir à distance. Certaines personnes disent que cette quarantaine est un avantage, car cela permettra le développement du digital, comme si nous n’étions déjà pas suffisamment devant nos écrans. Vous l’avez compris, je suis complètement contre le fait de se voir à distance. Je déteste ça.

Trop de temps pour réfléchir

On a du temps pour se remettre en question, c’est super. Mais à force d’avoir trop de temps pour réfléchir à tout, ce n’est peut-être pas forcément une bonne chose. Ce n’est pas encore mon cas pour l’instant, mais je pense que si je reste enfermé plusieurs mois, mon cerveau va commencer à fumer.

Pas assez de contact

Forcément, la quarantaine empêche de voir ses amis, sa famille ou même de se faire de nouveaux contacts amicaux et amoureux. Le sexe étant au bas de la pyramide de Maslow, cela va commencer à devenir très dur pour les célibataires, se ce n’est déjà le cas.

Conclusion

Je dois avouer que jusqu’à présent, je prends cette quarantaine de manière très positive. Je reste conscient que ce n’est pas le cas pour d’autres personnes qui vivent des difficultés financières, sociales et psychologiques. Courage donc à celles-ci en particulier.

Enfin, j’ai une pensée pour les victimes, les malades et le personnel qui continuent de travailler pendant la quarantaine, c’est à dire le corps médical, le secteur alimentaire, le transport, la logistique, la communication, l’énergie et j’en oublie sûrement. Sans elles, on ne saurait pas prendre le temps de faire tranquillement du pain à la maison en regardant Netflix.

Merci à toutes ces personnes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *