Pour ou contre le féminisme?

Cet article va sûrement m’attirer de virulentes pensées, mais peu importe, je me lance sur ce délicat thème qu’est le féminisme.

Tout d’abord, cet article sera aussi court que possible. Premièrement parce que je fais rarement de longs articles et deuxièmement parce qu’il est 14h07 en ce samedi 26 septembre et que je me donne maximum une heure avant de sortir et profiter de mon week-end dans le monde réel.

Cette idée d’article fait suite à une vidéo que j’ai visionnée hier. Elle mettait en scène deux youtubeurs d’influence (Louise de My Better Self et Julien Rochedy). Deux points de vue qui ont l’air opposés et qui débattent sur le thème du féminisme.

Ce thème, de plus en plus en vogue, vous le connaissez sans doute. Je vous avoue personnellement que je suis parfois pour et parfois contre ce thème. Je n’ai jamais étudié le sujet de manière sérieuse pour vraiment pouvoir donner un avis d’expert et pourtant je suis très curieux d’en savoir davantage sur les relations hommes femmes, présentes, passées et futures. Tout ce que je peux donner pour l’instant, c’est mon avis global et mon ressenti.

L’égalité

Le féminisme prône l’égalité. C’est sûrement le premier point qui me vient à l’esprit lorsque j’entends parler de ce thème. Qui serait contre cette utopie, valeur d’un monde parfait. Oui, je suis pour l’égalité bien entendu. Par exemple, à compétences égales, une femme doit pouvoir gagner le même salaire qu’un homme. Mais sommes-nous vraiment tous égaux? Les femmes et les hommes sont-ils vraiment identiques et comparables à tous points de vue? J’émets de sérieux doutes par rapport à cela, j’avais même ouvert l’idée dans mon article décrivant ma transformation physique. Même au point de vue morphologique, les hommes entre eux ne sont pas tous égaux. Bref, je reste donc méfiant sur ces grandes idées roses et bonbons qui peuvent être belles sur papier, mais pas forcément réalistes et qui ne tiennent pas compte de tous les facteurs.

Dans la vidéo, Julien Rochedy parle d’humanisme à la place du féminisme. Je trouve que ce point de vue est intéressant.

Les gentils et les méchants

Après quelques vidéos sur internet et même quelques discussions avec quelques personnes sur le thème du féminisme, je perçois un message qui me dérange: les femmes sont les victimes et les hommes sont les méchants persécuteurs. Oui, je parodie certainement, mais c’est le message que j’entends de manière subliminale (ou pas) dans ces discours. Comme Julien l’explique dans sa vidéo, je crois qu’il faut remettre les choses dans son contexte. Si par exemple, les femmes étaient restées aux fourneaux et que les hommes étaient dans les champs, ce n’est pas forcément à cause des hommes. Ce sont peut-être les conditions de ce moment qui amenaient naturellement vers ce choix.

Je vous propose de regarder cette vidéo débat et de me donner votre avis.
Je n’ai pas encore écrit tout ce que je pensais du féminisme, je trouve que mes connaissances doivent encore être approfondies d’un côté comme d’un autre. Mais je crois pertinemment qu’il faut se méfier des grandes idées envoyées à tout va et prônant un monde parfois trop utopiste qui prône une égalité et refoule les différences pourtant présentes, vitales et belles aussi. Un autre sujet qui me vient aussi à l’esprit est celui du mouvement black lives matters et de l’histoire de George Floyd qui ne résume pas simplement aux méchants blancs qui persécutent les gentils noirs. Mais ça, c’est encore un autre débat.

Sur ce, après avoir allumé la mèche sur ces thèmes brûlants, je vais profiter de mon bel après-midi d’homme blanc riche bobo.

Voici la vidéo.

3 comments

  1. Ah très interressant je dois dire et c’est c’est vraiment ce dont je pense également .

    Je suis pour l’égalité ( salarial ect … ) certes là dessus aucun problème mais égalité quand ça arrange pour certain ( e)s

    Petit exemple , récemment des paysans en colère en jeté des tonnes de pneus et de purain devant un magasin pour se révolter contre la hausse des prix ( autre sujet ) . Tout les hommes ont été obligés d’aller dehors jeté les détritus hors de la route à main nus et les femmes ont répondu quand ont leurs à demandé de venir aidés ” désolés c’est trop lourds pour nous ont ai des femmes …. ” à médité .

    L’égalité totale n’existe pas et n’existeras jamais c’est un leurre que les médias et aussi les féministes extrêmes veulent faire passés comme message . Je dit souvent à mes ami ( e )s sur un ton humoristique : je n’ai pas à me faire pardonner d’être un homme blanc qui vit dans un pays riche .

    Certains féministes vont aussi très loin quand elles expliquent que tout les hommes sont des violeurs là dessus outré de ces propos . Je développerais pas sinon je risque de me faire lynché .

    Beaucoup de sujets la dessus à développé et à discuté ce qui est fort dommage c’est que beaucoup reste sur leurs positions sans écouté croyant avoir la science infuse .

    C’est ici le premier commentaire que j’écris sur la ”toile ” cette année car je me suis rendu compte qu’avoir un avis différent ne plaît pas où parfois les insultes en résultent quand on discute d’un sujet ”sensible ” .

    Répondre

    1. Merci Billy pour ce commentaire.

      L’égalité totale comme tu dis est une illusion et devient un argument marketing pour vendre des produits, des services et même des positions politiques.

      L’homme et la femme sont différents comme il y aussi de grosses différences chez les hommes et chez les femmes. Un simple exemple est dans le monde du sport, nombreux sont les livres de sport et les entraîneurs qui font rêver et promettent des résultats inaccessibles. J’avoue avoir moi-même été dans cette illusion jusqu’au jour où j’ai rencontré mon entraîneur qui m’a ouvert les yeux. Il m’a expliqué de manière rationnelle que j’avais des limites que je ne pourrai jamais atteindre, même avec la plus grande volonté du monde. Carlo Strenger l’avait bien remarqué, on nous bombarde de slogan comme celui d’Adidas (Tout est possible) ou Nike (fais-le simplement), comme si devenir un champion du monde était à la portée de toutes et tous. Comme si avoir des limites, mêmes petites était devenu une honte.

      Socrate disait juste avec son “connais-toi toi-même”. Connais ta place, garde là “et tu connaîtras l’univers et les dieux” comme il poursuit sa phrase.

      Répondre

  2. Ton entraineur a l’esprit très clair je dois dire et c’est ce que je pense également .
    Je le dis souvent même avec toute la volonté du monde je ne pourrais faire telle ou telle chose car j’ai mes limites physiques et intellectuelles et sans vouloir me rabaisser bien entendu mais c’est la réalité des choses.

    Ce ne sont pas des faiblesses mais des limites qu’on a et surtout il ne faut pas avoir honte , aujourd’hui la honte est un grand mot comme si c’était un rabaissement, he bien non il faut accepter nos limites . Bien entendu on peut toujours se surpasser pour des projets et encore heureux et il faut savoir dire : là je suis au bout de mes limites .

    la conversation à dévié du sujet HAHA

    Répondre

Répondre à BILLY OGER Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13  −  4  =