Dans la peau d’un minimaliste

Durant les sept prochains jours, j’écrirai un article quotidiennement. Pour exprimer mes sentiments, mes joies, mes doutes, mes vices et plus si affinités. Ca commence maintenant.

Pourquoi sept jours. Car le lundi deux juillet, j’ai rendez-vous avec mon éditeur. Et après cette date, je déciderai si je garde ce journal intime pour le livre ou pas. Vous le verrez à ce moment-là.

Un journal intime. Ce sera franc et sincère. Il y aura du second degré, de l’ironie et du sarcasme. Ça ne plaît pas à tout le monde et c’est tant mieux. Je ne veux pas plaire à tout le monde. Si j’écris, c’est d’abord pour m’amuser. J’adore m’amuser.

J’ai désactivé les commentaires depuis cette semaine. Premièrement, je l’ai fait par facilité. C’est une tâche en moins à m’occuper. Et deuxièmement, c’est vraiment par facilité. J’écris et c’est tout.

Il est 12h05, je suis dans ma chambre avec mon portable sur les genoux. Je me suis promis de me concentrer sur la vie réelle donc je vais faire court.

Ma garde-robe est en face de moi. Je pense encore à réduire le nombre de vêtements.

Dans une heure, je la revois. Nous allons faire un pique-nique dans un parc. Je ne sais pas encore lequel. J’ai juste le temps de prendre ma douche.

C’est surtout cela qui me plaît dans le minimalisme. Se concentrer sur la vie réelle. Et les relations. Surtout les relations.

SaveSave

SaveSave