Epicure, du pain et des olives

23h50: Je me réveille en pleine méditation. Je me rends compte que j’ai oublié de publier l’article du jour.

Je vais sortir tout ce que j’ai en tête.

Aujourd’hui, je discute avec une personne. Elle m’explique que dans sa culture, on se dit bonjour et au revoir sans contacts physiques. Dans ma famille belge, on se fait une bise. Chez ma famille grecque, on se fait trois bises et un hug. Bon.

Au déjeuner, je mange du pain avec de l’huile d’olive. Ce soir à 22h34, je regarde une vidéo sur l’Épicurisme. Il paraît qu’Épicure se contentait uniquement d’un peu d’eau, de pain et d’olives. Il y a des coïncidences qui te retournent la tartine.

Pendant mon cours du soir, quelqu’un met le match de football sur son ordinateur. Belgique contre l’Angleterre. Parfois, vous voulez rester au calme et éviter certaines choses. Mais le destin vous pousse à regarder un match de foot.

Dans la vidéo sur Épicure, on explique qu’il faut essayer de faire ce qu’on aime. Mais si on ne parvient pas, il faut juste se contenter d’un peu de pain, d’eau et d’olives. Je vais réfléchir à cela.

A midi avec des collègues, on parle d’énergie. Certaines personnes dans le monde sont capables de calmer la douleur juste en posant sa main. On mange ensemble un plat avec des aubergines, courgettes et coulis de tomates. C’était délicieux.

Épicure explique aussi qu’il ne faut pas avoir de relations amoureuses, mais plutôt des amis. Il faudra que je me renseigne davantage pour savoir ce qu’il signifie par amis. Je sais que mes ancêtres étaient fanas d’orgies, mais quand même.

Il est 0h05, je me rends compte que je ne parle que de nourriture dans cet article. Il me reste un morceau de pain et un fond de chocolat à tartiner. J’hésite. Entre ça et un verre d’eau, mon coeur balance.

SaveSave