Journal – Les premières rides sont là

Il est 23h10, je suis dans ma salle de bain, assis sur une planche en porcelaine et je regarde la paume de mes mains. Je remarque pour la première fois que ma peau n’est plus aussi tendue qu’auparavant.

J’ai 35 ans et je commence à voir quelques prémices de la vieillesse. Pour le moment, tout va très bien, mais je suis certain que cela doit être un sentiment horrible de se voir dépérir, de se voir disparaître. Même si Épicure propose de ne pas avoir peur de la mort, j’ose avouer que ce n’est pas toujours aussi simple et que parfois, cela me fait bien stresser. Mais ai-je plus peur de la mort que mes ancêtres, je ne saurais pas le dire. Ai-je davantage peur de la mort, car la société est devenue athée, individualiste et sans aucun sens, certainement. L’envie de vivre, l’envie de construire, l’envie de faire durer la vie reste encore heureusement au fond de moi, contrairement à d’autres qui ne pensent qu’à jouir infiniment sans penser à construire et à se reproduire, mais plutôt à déconstruire et à anéantir.

L’envie me prend donc de construire le futur. Cela demande un sacrifice, certes, le sacrifice du temps, le sacrifice de la jouissance individuelle, le sacrifice de la mobilité et de la nouveauté permanente.

Une personne que j’avais connue m’avait dit qu’elle n’avait pas envie de choisir dans la vie. Elle berçait dans l’illusion que tout était possible et qu’il nous était possible d’accueillir toutes les possibilités. Tu as envie de déménager, vas-y. Tu as envie d’aller voir d’autres femmes, vas-y aussi, j’accepte tout parce que je ne veux pas choisir. Mais hélas, comme le disait un ami, vivre c’est choisir. Et choisir, c’est renoncer. Une personne qui ne veut pas choisir décide donc tout simplement de rester une adolescente pour l’éternité sans finalement vivre toutes les facettes de la vie, y compris l’idée de mourir. En ce qui me concerne, je décide de vivre et je le désire encore plus maintenant que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  ⁄  1  =  3