La tomate: la liberté

Une histoire à rougir de plaisir.

J’avais envie d’écrire une histoire sympa. J’ai repensé à mon enfance. Je jouais avec des Legos. Et j’aime l’aventure. Alors j’ai décidé d’écrire l’histoire d’un Lego qui part à l’aventure à Bruxelles. Car j’habite à Bruxelles. Puis, j’ai remarqué que je n’avais pas de Legos sous la main. Alors, je me suis demandé ce que j’allais prendre. Sur ma cheminée, je mets toujours quelques fruits et légumes comme décoration. Il y a des tomates, un potiron, deux poires et des bananes. Je décide de prendre une tomate. C’est l’aventure de la tomate.

Attention, ça va être une histoire sombre, violente avec parfois du sexe et des insultes. Pas pour les âmes sensibles.

Donc, je suis la tomate. Et je commence mon récit sur une cheminée. Je ne me souviens plus de rien. Il y a d’autres tomates autour de moi. On est sept au total. Et un potiron, deux poires et quatre bananes.

La cheminée avec mes premiers potes

Le potiron: moi non plus je ne me souviens plus de rien, mais j’en fais pas tout un fromage. T’es là et c’est tout.

On est où et pourquoi on est là? Qu’est ce qu’il y a en dehors de cette chambre. La fenêtre est ouverte et il n’y a personne d’autre. “C’est l’occasion les gars! On y va!”

Les autres tomates: t’es folle, on est bien ici. Et il y a des bananes.

“Faites comme vous voulez. Je me casse”. Bande de navets. Je saute par la fenêtre et j’atterris sur le gazon. La porte de la cuisine est ouverte. Je passe par le salon. Je croise une plante verte qui me regarde comme si elle voyait une tomate pour la première fois. Je trouve la porte d’entrée et hop je suis dehors.

La libertééééééé!

Enfin la liberté. Avec une belle vue.

Dans la rue, il y a du monde. Et à cette hauteur, c’est vraiment sympa. Surtout quand tu croises des filles avec des robes. Mais les filles, ce n’est pas vraiment mon goût pour l’instant. Là ce que je recherche, c’est de savoir où je suis et ce que je dois faire.

Dans la rue, il y a une salle de sport. Pourquoi pas. Après tout, ça va me faire du bien de secouer tous ces pépins. Histoire de me réveiller.

Le sport et les tomates, c’est bon pour la santé.

Il y a du monde. Le gratin est là ce soir. Bars protéinées, bouteilles d’eau plate, bananes et j’ai même croisé un peu de chocolat. Je fais un peu de vélo. En face, il y a entraînement de boxe. Tout le monde transpire fort et ça commence à sentir la moule. On se regarde toutes et tous. J’ai l’impression que je vais me faire croquer. Il vaut mieux que je file.

Et en sortant, c’est la surprise!

2 comments

  1. je suppose qu’il va falloir inventer la suite…

    En sortant la tomate

    1) rencontre madame mozzarella et monsieur basilic et décident de faire un bout de chemin ensemble jusqu’au prochain restaurant italien.
    2) elle est capturée par un activiste qui s’empresse de la jeter sur un politicard qui sort du parlement.
    3) voit monsieur mildiou et s’enfuit en roulant sur elle même.

    ou le plus gentil….voit Stéphane Marie (de silence ça pousse) qui la recueille amoureusement et lui propose de la transformer en plant et d’
    engendrer de multiples tomatons.

    Pour le reste, mon imagination est épuisée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *