Pourquoi éviter les médias et les réseaux sociaux vous rendront riche, fort et beau

Nous sommes bombardés littéralement d’informations à longueur de journée. Télévision, radio, magazines, journal, internet. Une personne s’y expose en moyenne quatre heures par jour. Cela fait 60 jours par an et 10 années dans une vie. Imaginez utiliser ce temps pour autre chose.

Une journée de rêve

Dès le réveil, les notifications s’ouvrent sur les smartphones. On vous informe des dernières actualités pour bien commencer la journée. On déjeune avec la télévision ou la radio. On prend la voiture et on continue à écouter l’actualité. Pendant la journée de travail, on vérifie son smartphone toutes les cinq minutes, on va voir les sites d’informations sur internet et on écoute à nouveau la radio en déjeunant avec les collègues. La journée finie, on retourne chez soi. Premier réflexe, on allume la télévision. Elle restera ouverte jusqu’à ce qu’on aille dormir. Parfois presque six heures d’affilée. On la met en bruit de fond pour mettre de l’ambiance. On écoute les actualités, les débats, les publicités, les reportages sur n’importe quel sujet possible. En même temps, on utilise son smartphone ou son laptop pour surfer sur internet et les réseaux sociaux. On regarde une vidéo marrante ou qu’on trouve intéressante, puis une autre et encore une autre. On mange et on regarde toujours la télévision. Avec la fourchette d’une main et le smartphone de l’autre. Finalement, il est l’heure d’aller dormir. On va se laver les dents, toujours avec ses amis virtuels à côté de soi. On se met sous la couette et on vérifie une dernière fois les actualités de la journée. Au cas où.

La mission secrète

Les médias et réseaux sociaux ont pour but officiel de « vous informer et créer des liens ». En vérité, leur mission est tout l’inverse. A la fin d’une journée, posez-vous la question : qu’ai-je appris de réellement utile pour ma vie de tous les jours ? Ai-je créé un lien avec une nouvelle personne ? Et si oui, vais-je la voir physiquement ces prochains jours ? Est- ce un lien qui en vaut la peine ?

De nombreux impacts se font sur notre manière de penser :

  • Il s’agit le plus souvent de mauvaises nouvelles. En effet, 90% concernent des meurtres, des attentats, des conflits entre pays, des entreprises qui vont mal, des maladies, des grèves et bien d’autres. Fréquenter le négatif rend négatif. Dépression, fatalisme, colère, incompréhension, impuissance et frustration envahissent votre vie.
  • Les informations influencent votre esprit. Les médias contrôlent l’opinion et affaiblissent les esprits. Bien souvent, vous n’irez pas vérifier l’information récoltée ou vous ne ferez pas d’enquête approfondie. Vous ferez confiance, même s’ils se trompent. La preuve ici
  • Vous n’avez aucun pouvoir d’action sur la plupart des faits de l’actualité. Concentrez-vous à agir là où vous êtes physiquement et ce sera déjà un très bon début.
  • Les réseaux sociaux et médias vous rendent dépendant. Vous devenez drogués sans le savoir. Plus d’infos ici
  • La publicité et la surconsommation vous contrôlent. À force de matraquage, le cerveau est conditionné. “Acheter rend heureux. Et si possible achetez en quantité et de mauvaise qualité”.
  • Les réseaux sociaux vous rendent asocial. C’est le comble, mais c’est la vérité. Votre vie sociale diminue. Votre caractère se renferme. Vous perdez l’habitude de rencontrer les gens physiquement. Les personnes qui comptent pour vous et les autres sont toutes mises dans le même panier.

Confondre divertissement et enseignement

Il ne suffit pas de regarder des vidéos ou de récolter des informations pour le plaisir. Encore faut-il que celles-ci servent à quelque chose. Si par exemple, vous aimez voir des vidéos de cuisine et que vous ne pratiquez jamais, quel est le but ? Pareil pour le développement personnel ou des reportages sur le monde animalier. Si toutes les informations récoltées ne sont pas utilisées, il s’agit purement et simplement de divertissement.

Dernièrement, je suis allé en Suisse. Lors du voyage en train, j’ai pu admirer la vue des montagnes. Elles étaient recouvertes d’une magnifique végétation. Des lacs se trouvaient à leur pied. Une brume passait entre les chalets en bois. Je croyais avoir vu cela à la télévision quand j’étais enfant. En fait, c’était la première fois que je voyais une telle beauté. Ce qu’on voit derrière un écran ne vaut rien. Absolument rien.

Ne regardez pas les matchs de sport, faites du sport !

Ne soyez pas passif dans votre vie, passez à l’action ! Imaginez qu’un extra-terrestre débarque sur la terre et vous voit concentré sur un écran ou une page de magazine. Il va croire que vous faites de la méditation. Malheureusement, c’est loin d’être le cas (d’ailleurs, la méditation est une très bonne idée, car là aussi vous agissez). Avec quatre heures par jour, vous pouvez réaliser tous les rêves de votre vie. Expérimentez la vie sans télévision. Si vous souhaitez devenir guitariste, ceinture noire de judo ou illustrateur, tout est possible.

Pour ma part, je n’ai pas de télévision et je ne suis inscrit sur aucun réseau social. J’ai remplacé ce temps par des sorties, de la lecture, du dessin, de la méditation et le partage de ces articles. Je pourrais dire aussi que j’ai remplacé ce temps par du calme, de la simplicité, de la confiance en moi et du bonheur. Choisissez l’information qui vous intéresse. Reprenez le contrôle de votre vie.

3 comments

  1. J’ai littéralement abandonné Facebook il y a peu et au final ….. bas ça manque pas du tout bien au contraire j’aurais du le faire bien plus tôt . Ce qui signifie en soit adieux les notifications qui me bouffais du temps et de l’énergie sans m’en rendre compte .
    – Adieux la radio et les infos ( on me les donne au travail c’est suffisant ) au moins je commence ma journée avec la musique que j’aime sans entendre les mauvaises nouvelles du monde.
    – Adieux la tv ( j’ai que netflix ) et là aussi quel plaisir de regarder QUE ce que l’on aime au final j’ai pas vue de pub tv depuis 2 ans .
    – J ‘ai réduit Instagram , bon j’avoue j’adore ce réseau social mais je regarde que ce qui me plait et je reste peu de temps dessus .
    -Adieux toute les applications de rencontres .

    Bilan : depuis plus de 2 ans que je suis minimaliste je me retrouve enfin moi même . J’ai du temps pour moi ( merci la méditation ) et surtout je pense QUE par moi même sans être influencer par quoi que ce soit . J’ai démissionner , je suis plus zen , je planifie enfin mes projets en me focalisant que dessus et dire qu’avant je rêvais et pensait trop à ce que je voulais sans passer à l’action . Et dire qu’avant je passais des journées entières sur les réseaux sociaux sans être dans la vraie vie .

    Aujourd’hui action et toujours action .

    1. Bravo Billy, les gens croient en effet que le minimalisme ne s’arrête qu’aux objets. Mais il va bien au delà. Réseaux sociaux, Instagram et manière de séduire sont quelques exemples dont chacun devrait s’inspirer. Et cela fait plaisir de savoir qu’il y a d’autres minimalistes. Il faudrait qu’on fasse une grosse soirée entre minimalistes pour se rencontrer! Une soirée minimale.

      1. Ah oui ça serait plaisant de se faire ce genre de soirée et échanger la dessus entre autre .

        Le minimalisme est également quelque chose qui m’a changer intérieurement bien au delà de se séparé d’objets mais bien une réelle réflexion sur moi-même comme si le fait de faire le vide autour de moi ( relations toxiques et virtuelles ) m’a permis d’être face à moi-même et mes propres réflexion ce qui fait peur par moment .

        Je suis dans une nouvelle phase peu confortable de l’extérieur mais beaucoup plus plaisante qu’auparavant . Tant de sujets qui s’en découle ( relations / façon de pensées / actions / décisions etc…. )

Comments are closed.