J-76 Le pouvoir de la force

Cette nuit, j’ai rêvé que des rottweilers me couraient après. Je les ai calmés en chantant une comptine en Néerlandais. Et puis, je me suis envolé en tissant des toiles comme Spiderman.

Quelqu’un m’a dit aujourd’hui « Une confiance, ça se construit ». Je suis totalement impatient. Du coup, j’offre directement tout ou rien. Je peux me casser la figure, c’est vrai. Mais je n’ai pas peur et je suis prêt à prendre le risque. On va me prendre pour un fou (de toute manière c’est déjà fichu depuis que je vous ai raconté mon rêve de cette nuit) mais je crois aux énergies. Je suis certain qu’on peut ressentir à la première impression l’énergie, l’aura, la force de l’autre. Un peu comme dans les arts martiaux. Ou le Feng Shui. Ou Star Wars.

14h10 : Une collègue m’explique la différence entre l’enseignement libre et l’enseignement catholique. Chez les cathos, on pousse les étudiants à la compétition, au surpassement et à devenir les meilleurs. C’est un peu l’élite des étudiants. Être dernier de classe est très mal vu, on est presque flageolé si on n’obtient pas au moins la moyenne. On n’a pas parlé de l’enseignement libre. Il faut croire que c’est juste « les autres ».

En vrac:

  • Une collègue pensait que j’étais homosexuel “Car tu t’habilles bien”.
  • Au boulot, quelqu’un me traite de menteur. Puis quelqu’un d’autre me gueule dessus pour une erreur dans un fichier Excel. Il faut croire que c’est la pleine lune.
  • Dans la rue, je dis à un garçon “J’adore tes chaussures!”. Elles étaient énormes comme celles d’un cosmonaute. Et je rajoute “Tu pourrais aller sur Mars avec ça! Demande à Elon Musk de t’embaucher”. Il me dit “Qui?”. “Elon Musk”. “Qui c’est?”. “C’est.. Un gars qui envoie des fusées”.
  • Je vois un tatouage sur la main d’une fille. Elle a transformé une cicatrice en arrête de poisson. Je lui dis “Bravo pour cette idée!”. Et là j’ai envie d’avoir une cicatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *