Jour 16 – Petite leçon de négociation

Toujours se mettre en position de force. Cette après-midi, je me trouve face à un consultant externe que je connais bien. C’est moi qui fais appel à ses services. J’organise un trajet de formation pour mes collègues sur le thème du bonheur au travail (j’hésitais entre ça ou des cours de golf).

Mon budget est à sec. Je lui demande de s’adapter. Voire de raccourcir le trajet s’il y a trop peu de participants. Il refuse. Il me propose une solution bon marché. Et il me dit: “L’argent n’est pas un problème, je me demande simplement si le bonheur des employés est une priorité pour vous? Et si vous souhaitez vraiment faire ce trajet? Après, si vous refusez, je ne vous en voudrais pas. Nous resterons amis”. Voilà comment en une demi-seconde, il me met à terre. Je suis presque à le supplier d’accepter ma proposition.

Je lui demande un moment de réflexion.

On se revoit l’après-midi. Voilà ce que je lui dis: “Mon cher Max, tu as raison, le thème du bonheur au travail est primordial pour nous. Quoi qu’il se passe, nous ferons ce trajet de formation. Nous te proposons de participer à cette aventure, car nous t’apprécions et nous avons l’habitude de travailler ensemble. Et si c’est un succès, nous continuerons ensemble. Nous souhaitons une formation de qualité. Notre budget est d’autant et ne bougera pas. Si tu es intéressé à promouvoir le bonheur dans notre équipe, tant mieux. Si pas, rassure-toi, nous trouverons une autre solution. Et nous resterons amis.”

Trois secondes plus tard, nous signons le contrat.

Après tout, c’est exactement la même chose que dans la séduction. Je ne suis jamais demandeur. Je préfère toujours être celui qui offre une opportunité. Une chance de me fréquenter. Et je n’attends rien de l’autre. Vous devenez alors un produit luxueux et exclusif. Oui, je suis arrogant. Et j’adore ça.

Ce que je ne vous ai pas dit:
Pourquoi j’ai aidé quelqu’un à récupérer un matelas
Pourquoi je me transforme en Hulk quand je conduis une voiture

3 comments

  1. Bonjour !
    Merci pour cet éclairage : “une chance de me fréquenter”!! Voilà qui modifie ma perspective !!!!
    (J’ai découvert votre blog il y a peu, j’aime beaucoup le ton de vos billets et le mystère entretenu par le “ce que je ne vous ai pas dit”…)
    Sophie

    Répondre

    1. Bonjour Sophie, merci pour votre message. J’aime aussi le ton de mes billets, ça nous fait déjà un point commun ^^
      Grégory

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *