Les mythes grecs, pourquoi devons-nous les connaître

Redécouvrez la mythologie grecque, ses histoires, ses dieux, ses significations et pourquoi ils peuvent nous inspirer surtout aujourd’hui.

Ces notes sont tirées de Philosophie Magazine, spécial hors série « Les mythes grecs » (2013)

Les mythes

Les mythes décrivent le jeu des forces divines ou cosmiques. L’association du raisonnement (logos) et de la narration (mythos) conduit à la systématisation des mythes et à leur hiérarchisation. Hésiode crée la première généalogie des dieux.

La sophia (sagesse) tire son autorité de la tradition, les initiés éclairent le destin des hommes à la lumière de la généalogie des dieux. Fin 7e siècle av. J.-C., des Grecs récusent l’autorité de ce savoir traditionnel et prônent la philosophia (désir de sagesse).

Œdipe

Œdipe est l’histoire du destin inexorable. Laïos, roi de Thèbes, père d’Œdipe, époux de Jocaste, n’arrivait pas à enfanter. Il est allé voir l’oracle qui l’a prévenu que son futur enfant sera patricide, il sera à l’origine du décès de son père et causera même le suicide de sa mère. Laïos finit par avoir un enfant, Œdipe, qu’il fait élever par quelqu’un d’autre en dehors du royaume. Adulte, Œdipe décide de visiter Thèbes. Sur son chemin, il rencontre un vieillard avec qui il se dispute et qu’il finit par tuer. Il ne savait pas qu’il s’agissait de son père.

Il continue et résout l’énigme du sphinx. Comme récompense, le sphinx lui offre comme épouse Jacoste, reine de Thèbes. Il épouse ainsi sa mère sans le savoir avec qui il a quatre enfants, dont Antigone. Lorsque Jacoste apprend la vérité, elle se suicide et Œdipe se perce les yeux.

Freud et le complexe d’Œdipe

Bien que Freud base sa théorie sur Œdipe et le rejet du père par amour de la mère pour tous les fils en général, une partie de l’histoire est peu connue. Avant la naissance d’Œdipe, son père Laïos avait violé Chrysippe, âgé de 10 ans, fils du roi Pélops. Pour se venger, Pélops demanda à Héra, déesse du foyer, de punir Laïos par cette funeste destinée.

« Le destin n’est rien d’autre que la réalité » – Clément Rosset

Prométhée

Prométhée a créé les hommes à partir d’eau et de terre. Il vole ensuite le feu aux dieux pour le porter aux hommes. Comme punition, il est enchaîné à un rocher dans le Caucase, où un aigle vient lui manger chaque jour le foie, qui repousse pendant la nuit. Il est libéré par Hercule (Héraklès).

Épiméthée

Frère de Prométhée, Épiméthée apporte la technique aux hommes.

La comparaison avec aujourd’hui par Bernard Stiegler

On peut très bien fabriquer du non-savoir à partir du savoir. N’importe quelle ânerie peut être suscitée par les techniques les plus perfectionnées. C’est d’ailleurs ce qui se passe aujourd’hui. La financiarisation du monde et la domination du marketing produisent une bêtise systématique. Deux chercheurs (Mats Alvesson et André Spicer) ont appelé cela « la bêtise fonctionnelle ». La force des Grecs, c’est au contraire de considérer qu’on ne peut jamais dominer la technique. Un marin qui dirait « Je domine la mer » passerait pour un dément.

Nous avons honte d’être mortels par rapport aux dieux. Nous sommes injustes et honteux de l’être. Seule la pensée tragique est digne d’affronter sa propre indignité. Le foie dévoré de Prométhée représente la mélancolie, l’obsession de la mort et de la disparition. Eschyle a fait don aux hommes de l’attente, qui est merveilleuse et terrifiante. Nous sommes condamnés à vivre dans l’attente du meilleur, tout en sachant que derrière le meilleur, il y a toujours le pire. Tel est le tragique.

Dédale

Dédale est l’architecte qui construit des ailes et les donne à son fils Icare pour s’échapper du labyrinthe. Celui-ci, voulant aller plus haut, se rapproche du soleil, se fait brûler les ailes et tombe en mourant.

L’analyse par Henri Atlan

Dédale, l’ingénieux est l’ancêtre de ces hommes et femmes du 21e siècle, généticiens, chercheurs et ingénieurs qui croient, en somme, que tout ce qui peut être fait doit être fait. Son histoire représente l’hubris, le désir sans limites. Comme aujourd’hui, dans notre société occidentale, où le désir individuel est devenu une valeur suprême.

“Aujourd’hui, les généticiens, chercheurs et ingénieurs croient que tout ce qui peut être fait doit être fait.”

Pandore

En représailles contre Prométhée qui a volé le feu eux dieux, Zeus demande à Héphaïstos de créer la première femme, Pandore, à l’image des déesses. Sur ordre de Zeus, elle ouvre ensuite une jarre qui libère tous les maux de la terre : maladies, deuil, naufrages, etc. C’est la porteuse de cadeaux, la devancière d’Ève, la pècheresse originelle, la femme fatale, la dualité.

Tantale

Tantale est l’archétype du désir. Simple mortel, fils de Zeus qui l’invite à son banquet. Il dérobe alors l’ambroisie, la boisson des Dieux qui leur confère l’immortalité, pour la partager à ses amis mortels. Pour le punir, Zeus le condamne à un supplice éternel : il sera immergé jusqu’au cou dans un fleuve qui disparait lorsqu’il se penche pour y boire, et attaché à un arbre fruitier dont les branches s’étirent dès qu’il veut en tirer les fruits.

Midas

Pour le remercier d’avoir offert l’hospitalité au satyre Silène, Dionysos accorde un vœu au roi Midas, qui demande que tout ce qu’il touche se transforme en or. Hélas, même sa nourriture et sa fille vont aussi se changer en or à son toucher.

Ce mythe illustre la nature paradoxale du désir : un monde qui répondrait systématiquement à notre désir serait insupportablement monotone. Qu’il soit assouvi ou frustré, le désir est toujours voué à l’échec. Ce qui a de valeur est toujours hors de portée.

Camus proposait plutôt de se demander : « Pour quoi et non pourquoi la vie vaut-elle la peine d’être vécue »

Mark Rowlands : le sens de la vie est que la vie n’est qu’un jeu. C’est la joie de faire pour faire. C’est ce que l’enfant sait et que l’adulte a oublié.

Nietzsche
comment ce peuple (les Grecs) à la sensibilité si vive, si impétueux dans ses désirs, si exceptionnellement doué pour la douleur, aurait supporté la vie, si elle ne lui était apparue sous la forme de ses dieux dans le rayonnement d’une gloire suprême, celle de l’ordre olympien.

Narcisse

Fils de la nymphe Liriopé, Narcisse est doué d’une orgueilleuse beauté. En s’abreuvant à une source, il découvre sa propre image et s’en éprend aussitôt violemment. Il se suicide ou meurt selon les histoires.

Vincent Descombes : il est séduisant d’être séduit, par conséquent, c’est l’être séduit qui est séduisant. La personne séduisante est celle où l’être séduit se retrouve. C’est l’autoséduction.

Orphée

Quand sa femme Eurydice meurt des suites de la morsure d’une vipère, Orphée descend dans le tartare. Il adoucit les gardiens des morts par sa musique et obtient la permission de la ramener, à condition qu’il ne se retourne pas pour la voir jusqu’à ce qu’ils aient regagné la lumière du jour. Hélas, il se retourne, et Eurydice est précipitée en arrière.

Argos

Nommé aussi Panoptès (celui qui voit tout), Argos est engagé par Héra pour surveiller les nombreuses infidélités de Zeus. Zeus demande alors l’aide de son fils Hermès. Ce dernier émeut Argos avec sa flûte de Pan qui a les yeux brouillés de larmes. Hermès en profite alors pour lui couper la tête. Hera, reconnaissante, récupère ses mille yeux et les distribue sur la queue ocellée du paon.

Michel Serres dira que c’est l’histoire de la supériorité du son sur la vue.

Sisyphe

Père d’Ulysse, Sisyphe est le plus astucieux de tous les hommes. Suite à une trahison, Zeus, lui envoie la mort en personne, Tharratos, mais Sisyphe le déjoue et le garrotte, de sorte que personne ne puisse plus mourir jusqu’à ce qu’Arès le restitue. Amené aux Enfers, Sisyphe est condamné à pousser éternellement un rocher en haut d’une colline, qui retombe toujours au dernier moment.

Thésée

Fils d’Égée, roi d’Athènes, il tue le Minotaure à l’aide du fil offert par Ariane. Thésée abandonne ensuite Ariane sur une île et suite à cela, elle se fait enlever par Dyonisos. Attristé, Thésée repart à Athènes, mais il oublie de hisser les voiles blanches pour annoncer à son père sa victoire sur le Minotaure et prouver qu’il est encore en vie. Son père, voyant les voiles noires et le croyant ainsi mort, se jette dans la mer, qui porte son nom depuis, la mer Égée.

Herakles

Herakles est l’autre nom d’Hercule, fils de Zeus et d’Alcmène. Il est connu pour ses douze travaux imposés par le roi Eurysthée, suite à l’homicide de ses enfants et de sa femme Mégara.

Luc Ferry à propos d’Hercule

Héraklès est le garant de l’ordre face aux forces du chaos, une sorte de héros écologiste. Contrairement à ce que l’on croit, il a un destin plutôt sinistre. Il sera poursuivi par la haine d’Héra dès sa naissance, car il est le fils illégitime de son époux Zeus. Elle jette un sort à Herakles qui va plonger ses propres enfants dans le feu. Il va de malheur en malheur. Il est en vérité immoral, sadique et violent. Par exemple, il coupe le nez et les oreilles des soldats qu’il rencontre. Herakles est l’équivalent de Zeus sur terre, il doit maintenir le cosmos en place. Chez les Grecs, il faut remettre chacun à sa juste place dans l’ordre du monde, trouver son « lieu naturel ».

Les trois critères de la vie bonne sont : vaincre ses peurs, trouver sa place, devenir fragment d’éternité en s’ajustant à l’univers.

Paul Veyne sur Herakles

Dans la mythologie grecque, il n’y a pas de morale qui enquiquine le monde, on n’y enseigne pas aux petites filles à se méfier du loup. Herakles est la combinaison des qualités de l’homme : force, courage, puissance, invulnérabilité. Les mythes grecs sont plus divertissants que la Bible, ils sont brefs, développés plus talentueusement. Les Anciens ne ressentaient pas ce besoin d’hygiène intime de tirer les choses au clair et de nettoyer leur cervelle d’une fausse croyance.

3 comments

  1. Je conseille de visionner Les Grands mythes disponibles en replay sur Arte. Visuellement et narrativement réussi, avec la voix de François Busnel.

    Répondre

      1. Hatez vous car ils ont déjà retiré les séries sur l’Iliade et l’Odyssée alors que j’étais en plein milieu. Je ne saurai jamais si Ulysse rentre à la maison…

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

97  −    =  91