Cours de morphologie – Partie 2

La suite du cours de morphologie donné par Jean-François Debord aux Beaux Arts de Paris.

Durant ses cours, Jean-François a l’habitude de ne mettre que les muscles et les os les plus pertinents pour le sujet du jour. Car “à force de vouloir tout faire, on ne fait finalement plus rien”. C’est sa façon de se concentrer sur l’essentiel, n’est-ce pas?

La puberté des hommes et des femmes se déroule à des périodes différentes. Les femmes commencent leur puberté plus tôt qui se déroule plus lentement tandis que pour les hommes, cela se passe plus tard et sur une période plus courte. Voilà par exemple pourquoi les filles sont plus rapidement plus grandes et que les garçons.

La plupart des gens ont des pieds grecs, c’est à dire avec le deuxième doigt plus grand que les autres. Tandis qu’une minorité a des pieds égyptiens, avec un pouce plus grand que les autres doigts. Voilà pourquoi ces derniers ont plus de mal à trouver chaussure à leurs pieds.

Debord cite Stendal en expliquant que dans la vie, nous ne pouvons pas tout connaître et même, nous ne voulons pas tout connaître. Nous pouvons choisir quoi connaître et quoi ignorer. Ce qui ne signifie pas que ce que nous ignorons a forcément moins d’importance.

“J’ai choisi mes ignorances” – Stendal

Auparavant, certaines femmes pouvaient accoucher en position assise, ce qui pouvait parfois mieux leur convenir, car cette position facilite l’action d’expulsion en s’aidant de la gravité. On utilisait alors ce qu’on appelle un siège d’accouchement, surtout au Moyen-Âge.

“Ça ne sert à rien de tout mettre. Comme dans la vie, quand on veut tout dire, on finit par ne rien dire”

Debord explique que le dessin est plus intelligent que nous. C’est-à-dire qu’il faut faire confiance à l’harmonie du dessin lorsque certaines parties ne nous paraissent pas cohérentes. Le dessin aura toujours raison, l’intelligence passe par le dessin.

Debord rappelle l’importance de marcher pour renforcer le corps et le dos en particulier. Il trouve que les gens ne marchent plus suffisamment aujourd’hui.

Jean-François Debord explique que le corps exprime énormément de choses. Les sentiments, la personnalité, le passé, l’éducation d’une personne peuvent parfois se lire sur le corps d’une personne à travers ses gestes, sa morphologie, sa peau, ses os, etc.

Lire la première partie ici
Lire la troisième partie ici

Ces cours de morphologie de Jean-François Debord sont à suivre en ligne gratuitement sur ce lien. Il y a au total 43 cours de deux heures environ.
Ces dessins sont mes dessins personnels issus du cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *