Les energizers pour redonner de l’énergie

Si vous voulez booster l’énergie d’un groupe, les energizers sont faits pour vous. Voici quelques-uns de mes préférés.

Cet article complémente Les règles d’or pour devenir un formateur hors pair. Ces energizers proviennent pour la plupart des cours d’improvisation théâtrale que je prends chez Improv Brussels. Bon amusement!

Clap!

En cercle, le but ici est d’envoyer l’énergie à une autre personne chacun son tour et de plus en plus vite. Une personne crée d’abord un eye contact avec une autre personne puis frappe dans ses mains. On peut y rajouter un son en même temps comme une onomatopée (bouh! hop! bim! paf! etc.)

1, 2, 3 même mot!

En cercle, une personne dit “un”. Une autre personne dit “deux”. Ensuite, ces deux personnes disent en même temps “un, deux, trois + un mot”. Le but est qu’ils disent le même mot en même temps. Si le mot est différent, c’est au tour de deux autres personnes à trouver un mot en commun par rapport aux deux mots précédents. Exemple, maison + poisson = aquarium.

Yiiha

En cercle, une personne dit “Yiiha” en envoyant une vague à son voisin. L’autre personne a le choix de dire “hold on” (avec un mouvement de bras en protection) pour aller dans le sens inverse, “aahi” (en mettant ses mains en lunettes) pour passer son tour, “remix” tout le monde se mélange, “je le lance” et quelqu’un d’autre au hasard dans le cercle peut dire “je l’attrape”.

Zombie

En cercle, une personne fait le zombie et avance vers quelqu’un au hasard. La personne ciblée doit créer un eye contact et c’est la personne qui reçoit l’eye contact qui dit le nom d’une autre personne dans le groupe. Le zombie change alors de direction et va vers cette personne. La personne qui n’a pas pu être sauvée devient le zombie.

Pierre-papier-ciseaux

Par groupe de deux, la personne qui perd doit crier de joie pour le vainqueur et ainsi de suite jusqu’à la finale du groupe entier.

Tokyo pizza

En cercle, tout le monde lève sa main. Une première personne regarde vers une autre en baissant sa main et dit le nom d’une ville. L’autre personne fait la même chose avec quelqu’un d’autre. On refait la même chose avec le nom d’un aliment, d’un animal, d’un film, d’une couleur. On peut aussi avancer physiquement vers une personne et taper dans sa main. Plusieurs vagues ont lieu en même temps.

Bunga bunga bunny bunny

Avec un groupe de minimum 10 personnes, tout le monde dit “bunga bunga”. Une personne dit “toki toki toki toki” en regardant une autre personne pour transmettre l’énergie. Les deux personnes à ses côtés disent “bunny bunny” en dansant.

21!

En cercle les yeux fermés, chacun son tour compte et dit un nombre. Le but est d’arriver à 21 sans que deux personnes ne disent un même nombre en même temps. Si c’est le cas, il faut repartir de 1. Par exemple, une personne dit “1”, une autre “2”, jusqu’à 21.

Yes let’s

Une personne dit “let’s + une action” comme “let’s dance” et tout le monde dit “yes let’s” et fait l’action. Puis quelqu’un d’autre dit “let’s + une autre action” et tout le monde dit encore “yes let’s”. Etc.

The Johnson File

Le groupe forme deux files. Les deux premières personnes jouent. La personne de gauche dit “voici le dossier Johnson”, l’autre acteur doit accepter le dossier en y mettant une émotion. Exemple: triste “oh noooo, le dossier Johnson!”. Les deux acteurs vont derrière la file en changeant de file aussi. Etc.