Jancovici : CO2 ou PIB, il faut choisir

Jean-Marc Jancovici est un ingénieur, enseignant et conférencier français. Il a écrit de nombreuses publications et est très présent sur de nombreux médias pour ses recherches sur l’énergie.

Dans cette vidéo (aller tout en bas de l’article), Jancovici explique de manière simple comment fonctionnent notre économie et notre système énergétique actuel ainsi que les conséquences à venir avec quelques pistes pour s’y préparer.

Le pétrole nous a transformés en superman

Jusqu’à il y a environ deux cents ans, toute l’énergie produite dans ce monde était durable. Nous fonctionnons grâce à l’énergie produite par la masse musculaire ou animale, par le vent des moulins, par l’énergie des cours d’eau ou par le feu de bois.

La découverte des énergies a ensuite tout transformé. Elle a permis de nous transformer en « superman », comme dit si bien Jancovici. Les machines sont devenues les esclaves modernes, cela signifie qu’en moyenne, chaque individu nécessite l’équivalent de deux cents personnes en énergie, et ceci est transmis grâce aux machines et aux énergies fossiles.

Le mensonge des énergies vertes

Jean-Marc Jancovici explique aussi l’évolution des différentes énergies utilisées. Et contrairement à ce qui est répandu dans les médias, l’énergie verte ne représente qu’une infime partie, quelques pour cent à peine, de l’énergie totale produite mondialement. La majorité venant du charbon, du pétrole et du bois. Et de plus, toutes ces énergies, les « vertes » comprises, ne font que se cumuler. Les énergies dites « durables » ne remplacent pas d’autres énergies, mais s’y rajoutent. Enfin, si les énergies vertes sont à un prix accessible aujourd’hui, c’est grâce à la production des énergies fossiles qui permettent de les construire.

Les ressources illimitées

Notre modèle économique moderne tient compte principalement de deux facteurs: le travail et les investissements. Mais il oublie un autre facteur important: les ressources. Nous pouvons avoir un bateau financé par les banques et des dizaines de pêcheurs, sans poisson ou sans pétrole, le système s’effondrerait. Or, ces ressources sont gratuites et paraissent comme illimitées pour les économistes, ce qui n’est hélas pas le cas.

Le pic a été atteint en 2008

Nos ressources sont non seulement limitées, mais prennent également du temps pour être créées. Par exemple, un litre de pétrole peut prendre entre 50 et 400 millions d’années pour être produit. De plus, le volume de pétrole a atteint son pic de volume extrait en 2008, cela signifie que le total extrait commence à baisser depuis. Et si on consomme moins de pétrole, c’est parce que justement, il y a tout simplement une diminution de l’approvisionnement, et non pas parce qu’on a décidé de devenir plus vert soudainement.

“L’esclavage a disparu grâce au pétrole, et non pas parce qu’on est devenu des gens biens.”

“Ne prenez pas les informations des médias comme des informations opposables.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8  +  2  =