Mon bilan personnel pour 2019

Le mois de janvier, c’est le bon moment pour faire le bilan de l’année passée et de se donner des objectifs pour l’année qui vient. Ok, on est en février et j’ai un peu de retard. Allons-y quand-même, hop là.

Mon bilan en 2019

Du côté privé

Ma transformation physique. C’est sans doute ce qui m’a marqué le plus fort en 2019. Après avoir perdu du poids ces dernières années, j’ai eu l’envie de me reconcentrer sur mon corps. J’ai écrit un article entier ici.

Le compost à Mons. Mon frère et moi sommes fiers d’avoir initié le premier compost de quartier dans la ville de Mons. Ce fut un beau projet qui rassemble aujourd’hui une centaine de personnes. Les détails de ce projet sont ici.

Le sumi-e. J’ai toujours adoré l’illustration depuis mes études artistiques. Et j’ai toujours été fan du Japon. Quoi de mieux que de réaliser des illustrations japonaises. C’est une merveilleuse technique que je développe depuis 2019. Voir quelques-uns de mes dessins ici.

L’improvisation. C’est en 2019 que je découvre l’improvisation théâtrale. Je pensais qu’il s’agissait d’être uniquement créatif. Mais à vrai dire, l’improvisation est une véritable façon de vivre. J’écrirai sans doute un article prochainement sur ce sujet.

L’amour. Je suis aussi heureux de vivre une belle relation qui m’apporte beaucoup de bonheur et de connaissance sur moi-même. Non, il n’y aura pas d’autres liens d’articles sur ce sujet ^^

Les amis et la famille. Cela paraît un peu kitsch mais je suis heureux d’avoir entretenu de bonnes relations avec ma famille, avec mes anciens amis et d’en avoir rencontré aussi de nouveaux.

Mes difficultés privées

Petits bobos de santé. Le début de l’année s’est marqué par des douleurs aux épaules. Elles ont heureusement disparu grâce au sport. Mais j’ai ensuite découvert des faiblesses au niveau de mes genoux, de mes adducteurs et à mes lombaires. Heureusement à l’heure où j’écris ces lignes, tout a disparu.

Ma vie sociale un peu plus loin. Bien que j’y ai développé plusieurs projets, je n’ai pas pris le temps de me faire beaucoup de nouveaux amis à Mons. Ma vie sociale se trouve donc encore majoritairement à Bruxelles. La difficulté est au point de vue des trajets, je n’aime pas perdre mon temps dans les transports.

Du côté pro

L’aventure entrepreneuriale. C’est la première année où j’ai testé l’aventure d’être indépendant à temps plein. J’ai beaucoup appris sur moi-même et sur ce secteur plus particulièrement.

De nombreux secteurs testés. J’ai pu toucher à de nombreux secteurs tels que le management, le marketing, la vente, le développement personnel, le coaching personnel, l’environnement. Les niches plus précises étant l’agilité, le scrum, le lean start-up, le zéro déchet, la séduction et la communication non violente.

Les difficultés pro

La solitude. Je mettrais en effet le fait d’être seul en premier lieu, car j’ai une personnalité qui prend surtout son énergie en étant entouré d’autres personnes. Et même si j’ai des partenaires, mon activité est plutôt solitaire. Qui sait, un jour, j’aurai un(e) coéquipier(ère).

L’instabilité. C’est le risque quand on est indépendant et qu’on voit moins lorsqu’on est salarié. Un indépendant doit constamment chercher ses clients, faire sa communication, préparer son travail et prévoir les finances qui peuvent aussi fortement varier.

La structure. Paradoxalement, la structure est une chose que j’aime et que je déteste. Le fait de ne pas avoir de partenaire et d’avoir un esprit plus créatif et impatient n’aide pas. J’adore la structure dans ma vie, mais uniquement pour des choses qui m’apportent du plaisir. Ce n’est pas pour rien que j’adore le minimalisme. Moins il y a à structurer, plus c’est facile.

Les trajets. Le trajet entre mon domicile et mon lieu de travail est une des choses que je déteste. Lorsque j’aurai des missions plus stables dans l’avenir, il est possible que je déménage.

Mes projets en 2020

L’intensité. S’il y a un adjectif que j’aimerais voir pour 2020, c’est bien celui-ci. Et à tous niveaux, que ce soit privé ou professionnel. L’année 2020 étant celle d’une nouvelle décennie, j’aimerais donner le ton pour les dix prochaines années ^^

Mon prochain livre. Je termine la correction de mon livre qui devrait sortir prochainement ou en tout cas cette année au plus tard. Je suis déjà tout excité!

Choix professionnel. Ce sera aussi mon objectif pour cette année. 2019 a été l’année de l’expérience. J’aimerais que 2020 soit l’année où mon activité professionnelle se stabilise au maximum. Pour cela, je devrai faire des choix dans mes activités, renoncer certains clients pour en privilégier d’autres. Le minimalisme s’applique décidément partout.

Continuer ce qui me plaît. Je compte bien entendu continuer la musculation qui m’apporte beaucoup de bien-être, l’improvisation théâtrale, l’illustration et bien entendu continuer à fréquenter les personnes que j’aime ^^

Et vous, quel est votre bilan?