The Red Pill – Une féministe découvre le monde réel

Voici le lien de la vidéo réalisée par l’Américaine et Cassie Jaye qui renverse les idées préconçues par le néoféminisme.

Ce qui m’a le plus étonné dans ce reportage est le fait qu’il ait été réalisé par Cassie Jaye, une militante féministe qui avait déjà été à la base d’autres reportages pour dénoncer les difficultés de la gent féminine. Ici, elle souhaitait s’attaquer à un mouvement dit masculiniste qui était vu dans les médias comme étant agressif et misogyne. Mais au fur et à mesure de son enquête, elle réalise finalement que la vie des hommes n’est pas forcément plus belle que ce que veut prétendre le néoféminisme.

Voici le lien de la vidéo que je vous conseille de visionner, que vous soyez féministes ou pas. Pour information, ce reportage a été interdit en Australie. Ce fait est d’autant plus grave, surtout dans un monde qui prône la liberté d’expression et l’écoute des avis différents. Mais en fait, cela ne va finalement que dans un sens une société gangrénée par une idéologie de plus en plus totalitaire et qui prône soi-disant le « bien » tout en allant vers une haine de soi et une haine de l’autre.

Et la meilleure citation du reportage:

« L’herbe n’est pas plus verte de l’autre côté »

Certains me demanderont le lien avec le minimalisme. Hé bien, je leur répondrais simplement que le minimalisme ne s’arrête pas à avoir une belle cuisine rangée avec des bocaux en verre remplis de riz basmati bio. Le minimalisme est une philosophie de vie qui pour but la recherche du bonheur. Et comme disait Épicure, le bonheur est dans l’amitié. Et hélas, comme l’a écrit Jean-Claude Michéa, nous sommes dorénavant dans une société occidentale de plus en plus individuelle et déconnectée à toute spiritualité. Et c’est cela qui crée un manque d’empathie entre des groupes de personnes, peu importe leur sexe, leur ethnie ou leur religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

68  ⁄  34  =