L’étape ultime avant de choisir un nouvel objet

Vous avez besoin d’un nouveau vêtement, une table de nuit, une voiture ou n’importe quel autre objet? Je vous explique les cinq étapes auxquelles je passe pour bien le choisir. 

Objet supplémentaire ou remplacement?

Avant toute chose, il faut d’abord savoir pourquoi vous avez besoin d’un nouvel objet? Est-ce pour remplacer un autre ou pour en rajouter un en plus de tous les autres?

Remplacement

Il y a différentes raisons de remplacer un objet

Perte/vol: l’objet n’est tout simplement plus là. Vous l’avez perdu ou on vous l’a volé. Que s’est-il passé exactement? Avez-vous manqué de vigilance? Que pourriez-vous faire pour que cela ne se reproduise plus?

Casse: vous avez fait tomber une assiette ou votre chien a détruit votre sac à main. Il s’agit ici clairement d’un manque d’attention ou d’une utilisation incorrecte. Est-ce possible de le réparer ou pas?

Usure: l’objet s’est usé avec le temps et avec les utilisations. Votre jean a changé de couleur et a plusieurs trous. L’avez-vous bien entretenu? Faisiez-vous le jardin avec? Une réparation est-elle aussi envisageable?

Démodé ou on ne l’aime plus: l’objet ne vous plaît simplement plus, le style est dépassé et vous n’êtes pas du genre vintage. Vous avez le droit de ne plus prendre de plaisir avec. Demandez-vous pourquoi et qu’est-ce qui pourrait vous plaire et en même temps garder un style intemporel?

Obsolète: votre imprimante est tombée en panne après un certain nombre d’impressions. Et pourtant, elle pourrait encore fonctionner. Mis à part la garantie ou une réparation, vous ne pourrez hélas pas faire grand-chose. Vous connaissez sans doute l’obsolescence programmée, un des côtés sombres de cette société de consommation.

Une opportunité

Peu importe que vous ayez perdu l’objet, qu’il soit cassé ou démodé, c’est pour vous une opportunité! Demandez-vous d’abord ce qui s’est passé? Comment entretenez-vous vos objets en général? Quelle attention y portez-vous? Quel investissement y avez-vous mis dans ce dernier? Comment l’avez-vous eu à la base? Était-ce un cadeau? Peut-être êtes-vous content(e) de vous en débarrasser finalement? À quel point y étiez-vous attaché?

Un objet supplémentaire

S’agit-il d’un objet qui n’en remplace aucun? Un t-shirt dont vous êtes tombé(e) amoureux(se) et qui se rajoute aux autres (lisez l’article sur l’achat compulsif). Votre environnement ou votre vie a changé? Vous avez par exemple un enfant ou un chien (oui ils sont aussi importants l’un que l’autre). Il vous faut donc une poussette ou une niche.

Quoi qu’il en soit, vous vous retrouverez face à cinq étapes

1. Besoin ou pas

Si l’objet est toujours là et qu’il est cassé ou démodé, peut-il encore servir? Est-il réparable? Encore sous garantie?

Avez-vous finalement besoin de ce cet objet ou de le remplacer? Si c’est un vieux jean troué, que vous n’aimez plus et que vous en possédez un autre meilleur, pourquoi le garder? (N’en gardez pas deux pour le jardin, un est suffisant, surtout si vous ne jardinez pas)

Si possible, donnez l’objet ou recyclez-le. Évitez de le donner à vos proches, ils risquent d’accepter par défaut, même s’ils n’en ont pas besoin.

Mon avis lorsqu’un objet est usé, cassé et non réparable: donnez-le. Pour un intérieur et une vie Feng Shui (toutes les astuces ici), ne gardez que des objets en bon état, c’est meilleur pour le moral.

2. Une alternative avec ce qu’on a déjà

Avant de décider de prendre un nouvel objet, y a-t-il déjà une solution chez vous pour avoir la même utilité? Par exemple, s’il vous faut une table de nuit, avez-vous des caisses à vin? Alors bingo, vous pourrez les mettre à votre chevet. C’est ce que j’ai fait. Jusqu’à ce que je me rende compte que je n’avais pas besoin de table de nuit.

Un objet qui rentre, un objet qui sort: Qu’il s’agisse d’un remplacement ou pas, ça y est, vous avez décidé tout de même de prendre un nouvel objet? Appliquez alors cette règle. Laissez le même nombre d’objets chez vous. Vous avez flashé sur une paire de chaussures? Il va falloir alors faire de la place et sacrifier une autre. C’est comme les partenaires amoureux. Sauf si vous êtes polygames.

3. Demandez dans son entourage

Demandez à vos proches, familles, amis, collègues s’ils ne possèdent pas ce que vous recherchez. Vous cherchez un nouveau presse-purée? Votre collègue Jean-Marc en a justement trois qu’il n’utilise pas. C’est du win-win!

4. La seconde main

Vous serez surpris de ce que vous pourrez trouver dans les magasins de seconde main. Qualité, originalité et prix cassés, passez d’abord par là. En plus, vous sauverez la nature. Flipper vous dit merci. Tout savoir sur la seconde main.

5. Le neuf, la qualité d’abord et les valeurs

Vous avez vraiment besoin de cet objet, vous n’avez pas trouvé d’alternative, votre entourage ne sait pas vous aider et vous n’avez rien déniché en seconde main? Alors oui, achetez neuf. Mais pas n’importe quoi. Et surtout pas de temporaire! Même si c’est urgent. Votre temporaire deviendra permanent. Faites des recherches, comparez et investissez dans de la qualité et du durable. Quelque chose qui s’entretient facilement, qui se répare, quelque chose dont le style tient dans le temps, qui sait se mettre à jour ou s’adapter et enfin qui sera au pire être donné, démonté ou recyclé.

Pensez aussi à vos valeurs personnelles. C’est fabriqué où, par qui, comment? Prenez local, artisanal, fait avec un revenu et des conditions décents. Consultez l’article sur consommer local et nos bonnes adresses.

D’autres astuces à partager? Faites-le-nous savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *